• Sourd ou malentendant ?
  • 0 811 702 703
    prix d'un appel local depuis un poste fixe

Commande publique : l’UGAP à la rencontre des centrales d’achat européennes

Mis à jour le mercredi 07 mars 2018

Union européenne

En France comme à l'étranger, l'expertise de l'UGAP dans la commande publique se traduit par sa participation active au sein de CPB Network, un réseau de centrales d’achat européennes. L’objectif d’un tel rapprochement : le partage de bonnes pratiques pour optimiser l’achat public.

L’UGAP met le cap sur l’international ! En témoignage sa participation active, et ce, depuis 2013, au sein de CPB Network, un réseau de centrales d’achat européennes ralliant une quinzaine de pays : Italie, Autriche, Finlande, Suède, Espagne, Belgique, Portugal, Slovénie…, et bien sûr la France.

L’objectif de ce rapprochement : « le partage de bonnes pratiques avec nos homologues européens afin de doper davantage la performance de l’achat public », explique Guillaume Malespine, directeur audit, contrôle interne, et risques, à l'UGAP. Un benchmark nécessaire, dans un contexte de mutualisation croissante de l’achat public partout sur le vieux continent, nécessitant une plus grande professionnalisation.

Des statuts divers

Si les centrales d’achat participant au réseau affichent des statuts et modèles divers*, elles occupent toutes - via une impulsion politique nationale forte - une place particulière dans le paysage de la commande publique de leur pays.

« Au sein du réseau, nous sommes tous convaincus que l’achat public doit s’imposer comme un levier clé d’optimisation des dépenses de nos Etats, d’où la nécessité de démontrer l’apport de nos centrales d’achat en matière de politiques publiques et en faveur de l’intérêt général au sens large. Voilà l’état d’esprit qui anime nos groupes de travail visant à renforcer notre expertise sur un large champ de sujets liés à l'achat public ».

Approche TCO

Critères de choix des fournisseurs, clauses d’insertion sociale et environnementale, indicateurs communs de performance achat, systèmes d’acquisition dynamique, formation des acteurs, protection des données personnelles…, les thématiques abordées se conjuguent au pluriel.

« Par exemple, concernant le TCO, nous échangeons avec la Finlande qui a une approche spécifique en matière d’analyse du coût global. Avec l’Italie, nous travaillons davantage sur les sujets juridiques : recours juridictionnels, politique de compliance et déontologie. De son côté, l’UGAP partage son savoir-faire sur certaines sujets où elle fait preuve de maturité comme la labélisation des produits ou encore la dématérialisation », détaille Guillaume Malespine, en rappelant que le réseau se réunit deux fois par an, les dernières sessions ayant eu lieu à Stockholm et Madrid, et la prochaine, en juin 2018, à Helsinki.

Collaboration avec l’OCDE

En intégrant CPB Network, l’UGAP s’investit davantage dans les rencontres internationales, notamment auprès de l’OCDE et la Commission européenne qui l’ont conviée en 2017 à un débat sur la commande publique stratégique. « Avec l’OCDE, nous participons désormais à divers groupes de travail, notamment sur l’intégrité. C'est l'occasion d'exposer le point de vue de notre centrale d’achat, et nos pratiques correspondantes. De quoi faire-valoir notre capacité à porter de tels sujets clé auprès des instances internationales ». Et ainsi illustrer le rôle et l’expertise reconnus de l'UGAP dans la commande publique en France comme à l’étranger.

*Au sein de CPB Network, certaines centrales d’achat, autonomes, sont détenues par leurs Etats respectifs, d'autres sont de simples services centraux internes à l'administration ou un ministère. Par ailleurs, elles exercent ou non une mission d’achat pour revente.

Articles associés

L'UGAP adhère au code déontologique de la Fevad et au système de Médiation du e-commerce.