• Sourd ou malentendant ?
  • 0 811 702 703
    prix d'un appel local depuis un poste fixe

L’ergonomie au travail :
les risques d’une mauvaise posture

Voir les produits

28 ans*

assis derrière un bureau

8
h*

par jour devant un écran

cervicalgie lombalgie
tendinite de l’épaule TMS
canal carpien
tendinite du coude
douleur au genou

8/10 français sur 10 déclarent avoir souffert de douleurs au travail

90% des maladies professionnelles déclarées sont liées à des TMS

* Estimation moyenne pour un travailleur français


Les TMS s’expriment par de la douleur mais aussi de la raideur,
de la maladresse ou une perte de force.

  • 40%
    poignets
    et mains
  • 37%
    épaules
  • 21%
    coudes
  • 1.3%
    genoux

Répartition des TMS

Les troubles musculosquelettiques (TMS) sont la première cause de maladie professionnelle en France. Ils sont le résultat de la combinaison de multiples facteurs liés au poste de travail et à son environnement, à l’organisation du travail et au climat social dans l’entreprise. Depuis 2013, le nombre de TMS a augmenté de 60%.

Les TMS peuvent devenir irréversibles et entraîner un handicap durable, quelle que soit la localisation de la douleur. Afin de s’assurer un travail dans de bonnes conditions, ces maladies doivent être diagnostiquées et prises en charge précocement. L’ergonomie au bureau est l’adaptation de l’environnement de travail aux individus en termes de confort, santé et sécurité.

Cela prend en compte la posture et les mécanismes du corps. L’ergonomie adapte le travail à la personne, ce n’est plus la personne qui s’adapte au poste de travail.

La façon de s’assoir au bureau et d’organiser le poste de travail peut réellement protéger contre les traumatismes liés à la position et au stress.

En adoptant une bonne posture et en s’assurant que les yeux, le cou, le dos et les jambes sont correctement positionnées, la personne ressentira une différence tant sur le plan physique que mental. Les bénéfices sont la motivation et la productivité.

Au quotidien, l’utilisation d’un poste de travail ergonomique et adapté est recommandée pour réduire les facteurs de TMS.

Les intervenants de la prévention.

Pour faire un diagnostic sur votre posture au travail ou sur votre poste de travail, des personnes sont à votre écoute au sein de votre établissement.

Médecin du travail

Infirmière

Responsable
QHSE / QVT

Responsable RH

CHSCT*

IPRP**

Formateur interne ergonomie

Salariés

*(Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail)

**(Intervenant en Prévention des Risques Professionnels)

La législation.

La Directive Européenne

Elle fixe des obligations aux employeurs afin de garantir la sécurité et la santé des employés.

(Directive 9.0/270/CEE du 29/05/1990)

Oblige l’analyse des conditions de travail et la prise en compte des mesures appropriées pour remédier aux risques constatés + formation gestes et postures.

(Article R.4542-1 19)

Impose la mise à disposition d’un repose-pied aux travailleurs qui en font la demande.

(Article R.4542-9)

La Directive Européenne

L’Assurance Maladie

« Risques professionnels » a mis en place une aide de 25,000€ pour toute entreprise souhaitant s’engager dans une démarche préventive.

En savoir plus

L'UGAP adhère au code déontologique de la Fevad et au système de Médiation du e-commerce.