• Sourd ou malentendant ?
  • 0 811 702 703
    prix d'un appel local depuis un poste fixe

Mairie de Vannes : la téléconsultation médicale désormais accessible aux salariés

Mis à jour le jeudi 03 janvier 2019

Alors que le territoire de Vannes n’est pas épargné par la désertification médicale, la mairie propose à ses salariés une innovation de taille. Un service de téléconsultation à distance – Medaviz -, disponible via l’UGAP, leur permettant de disposer gratuitement d’un avis médical en un clic, pour eux-mêmes et leurs proches. De quoi optimiser leur confort de vie !

Sylvie_Mounier

A la mairie de Vannes, la santé des salariés est prise très au sérieux. Pour preuve : depuis le 1er septembre 2018, les agents bénéficient d’un service de téléconsultation à distance – la solution Medaviz, disponible à l’UGAP -, entièrement prise en charge par la mairie. De quoi leur permettre de disposer d’un avis médical en un clic, aussi bien en médecine générale que spécialiste (gynécologie, dermatologie, pédiatrie, allergologie…).

« Dans nombre de territoires, il n’est pas toujours aisé de trouver un médecin en urgence, c’est pourquoi nous avons décidé de proposer un tel service à nos salariés,qui s’impose comme un complément de choix à la médecine préventive et à la couverture santé », explique Sylvie Mounier, DRH de la ville, particulièrement engagée, à travers son maire, David Robo, dans les problématiques de protection sociale.

Des primo-conseils en trois minutes

Alors que le territoire de Vannes n’est pas épargné par la désertification médicale, « avec trois grands médecins locaux qui décalent leur départ à la retraite, faute d’avoir trouvé de remplaçants, la solution Medaviz nous permet d’anticiper un telle insuffisance de médecins de ville », poursuit l’intéressée, en rappelant qu’environ 60 salariés – sur les 1200 de la mairie -, ont pour l’instant contacté le prestataire et créé leur compte sur la plateforme.

Résultat : « en trois minutes, ils peuvent avoir un médecin au bout du fil, afin de disposer de primo-conseils sur telle ou telle pathologie ». Si le praticien ne délivre pas d’ordonnance, il offre ainsi aux patients une écoute et surtout une levée de doutes, en lui indiquant s’il est ou non nécessaire de consulter immédiatement un confrère pour un rendez-vous plus poussé. De quoi éviter au patient, en cas de troubles mineurs, d’éventuels déplacements inutiles, notamment aux urgences d’hôpitaux déjà saturées.

Capture 2

Faciliter le parcours de soin

Disponibles 7 j/7, les praticiens de Medaviz consultent non seulement par téléphone mais aussi par mail, le patient pouvant ainsi envoyer de manière entièrement sécurisée et confidentielle tous documents médicaux utiles.

Après quelques mois d’utilisation de la solution, la mairie se déclare globalement satisfaite. « Nous sommes ravis d’offrir à nos salariés ce service que nous avons voulu gratuit, et facilitant leur parcours de soins. D’autant que pour chaque compte crée sur la plateforme, quatre numéros de téléphone bénéficiaires peuvent être enregistrés, notamment ceux de proches pouvant ainsi profiter également d’un tel service ». Et ce, à un tarif global modéré pour la ville, de huit euros par salarié et par an, pour un nombre illimité d’appels.

Bien-être au travail

Un moyen de motiver et fidéliser les équipes, et ainsi réduire l’absentéisme, « car lorsqu’on est bien dans son corps et dans sa tête, on est mieux au travail », conclut la DRH, dont l’objectif est de booster l’adhésion des équipes à Medaviz en s’appuyant notamment sur les supports de communication et sensibilisation internes, ainsi que ceux du prestataire.

Articles associés

L'UGAP adhère au code déontologique de la Fevad et au système de Médiation du e-commerce.