• Sourd ou malentendant ?
  • 0 811 702 703
    prix d'un appel local depuis un poste fixe

« Objectif : valoriser l’impact de l’achat public dans les Hauts-de-France »

témoignages Mis à jour le vendredi 17 mars 2017

Jean-Paul Delevoye, président du nouvel Observatoire
régional de la commande publique, le premier du genre
dans l’Hexagone, souligne le bien fondé
de cet organisme pour le développement économique
en région Hauts-de-France, et le rôle de l’UGAP
avec laquelle une convention d’innovation a été signée.

« Comme la commande publique est un vecteur clé de développement dans les Hauts-de-France, représentant 2,6 milliards d’euros en 2014, il est légitime que le contribuable local s’interroge sur l’impact de ce levier en termes de soutien à la croissance, à l’innovation et au développement durable ». Tels sont les mots prononcés par Jean-Paul Delevoye, ancien ministre, ancien président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), pour illustrer le bien-fondé du tout nouvel Observatoire régional de la commande publique (ORCP) - pionnier et unique en France - créé à l’initiative de la préfecture des Hauts-de-France fin 2016, et dont il assure la présidence.

Sept groupes de travail

« Alors que la place occupée aujourd’hui dans notre région par la commande publique est très mal connue, il est indispensable d’unir nos forces et de rassembler les acteurs publics au sein d’un tel Observatoire. Sa vocation est de conduire une réflexion stratégique via des groupes de travail dédiés. De quoi mieux sensibiliser les donneurs d’ordre à l’importance de leur rôle en matière d’achat public, l’une des missions clés de notre structure », poursuit le président de l’ORCP.

Ainsi, sept groupes de travail - composés d’experts de l’administration de l’État, de collectivités territoriales, d'hôpitaux… – portent sur des thématiques très diverses : l’innovation, les délais de paiement et les intérêts moratoires, les clauses sociales et environnementales, la prospective dans les secteurs des travaux publics et du bâtiment,... « Lors de notre première assemblée générale, qui s’est déroulée en janvier dernier, les différents groupes ont pu exposer les résultats de leurs premiers travaux. Les décideurs publics présents ont ensuite eu la possibilité de réagir et d’échanger, tout en fixant les priorités des groupes de travail pour l’année 2017 ».

Bon usage de l’argent public

Plus encore, l’assemblée générale de janvier 2018 pourrait être l’occasion de remettre les premiers grands prix de la commande publique Hauts-de-France, prix décernés par un jury d’experts, qui récompenseront les acteurs publics pour leurs actions remarquables dans ce domaine. « Il existera évidemment différentes catégories : innovation, environnement, insertion sociale… », commente Jean-Paul Delevoye en rappelant que « la place de l’UGAP en matière de promotion de l’achat public innovant dans la région s’avère plus que jamais essentielle ».

C’est d’ailleurs pourquoi la préfecture de région et l’ORCP ont signé avec l’UGAP une convention de partenariat visant à favoriser l’accès à la commande publique des entreprises innovantes locales. « Le respect que l'on doit aux contribuables c'est d'abord le bon usage de l'argent public, et ce, en le dépensant de manière optimum, via notamment l'achat innovant », conclut Jean-Paul Delevoye.

Articles associés

L'UGAP adhère au code déontologique de la Fevad
et au système de Médiation du e-commerce.