• Sourd ou malentendant ?
  • 0 811 702 703
    prix d'un appel local depuis un poste fixe

OCDE et Commission européenne : l’achat public stratégique en débat

Mis à jour le vendredi 23 juin 2017

participants conférence

Invitée à une conférence sur la commande publique stratégique organisée par l’OCDE et la Commission européenne, l’UGAP a fait valoir sur la scène internationale sa stratégie en faveur de l’achat public responsable faisant la part belle aux PME. Focus.

« Alors qu’elle capte 12 % du PIB des pays de l’OCDE et 14 % de ceux de l’Union européenne, la commande publique doit s’imposer comme un outil durable de développement en faveur des PME, qui plus est innovantes ». Angel Gurria, secrétaire général de l’OCDE et Elzbieta Bienkowska, commissaire européenne au marché intérieur, l’industrie, l’entrepreneuriat et aux PME, n’ont pas mâché leurs mots en préambule d’une conférence sur les marchés publics stratégiques organisée en juin à Paris par ces deux instances internationales et marquée, cette année par la présence de l’UGAP. « Une présence qui atteste du rôle et de l’expertise reconnue de la centrale d’achat dans l’univers de la commande publique en France comme à l’étranger », indique Marc Thiercelin, directeur de la qualité, de l’emploi local et des politiques publiques à l’UGAP.

De quoi faire valoir - à l’international - la stratégie de celle-ci en faveur de l’achat public responsable. « Notre établissement se distingue par une politique d’achat ouverte aux PME qui représentent 53 % de nos titulaires en 2016, et ce, au travers de diverses pratiques d’allotissement ou encore un respect strict des délais de paiement. Sans oublier l’affacturage collaboratif qui permet un paiement des factures sous trois jours ! », détaille Edward Jossa, président de la centrale d’achat qui profite de l’événement pour faire de la pédagogie autour d’une telle démarche favorisant l’emploi local.

Des mutations à venir

Logo OCDE français

L’engagement pionnier de l’UGAP en faveur de l’achat public innovant – avec 59 millions d’euros de commandes en 2016 - a également interpellé nombre de conférenciers. A l’instar d’André Sobczak, vice-président de Nantes Métropole : « les innovations sociales et environnementales doivent être co-construites sur le terrain avec les différentes parties prenantes, PME en tête. C’est donc aux acteurs publics d’encourager, d’accompagner et de valoriser ces innovations, comme nous le faisons à Nantes, en animant une plateforme RSE pour nos marchés publics ».

Une analyse partagée par Kang Heehoon, premier secrétaire de l’Ambassade de la République de Corée en Grande Bretagne : « la collaboration entre secteur public et privé est essentielle pour faire de la commande publique un outil stratégique, en incluant par exemple dans nos marchés des critères liés à l’innovation mais aussi à la protection de l’environnement ». Et Jean Maïa, directeur des affaires juridiques à Bercy de conclure : « La commande publique est un instrument au service de la vie économique. Mais dans la pratique, nombre de mutations doivent encore s’imposer : une plus grande simplification des appels d’offres, une véritable professionnalisation des acheteurs publics… ». Autant de chantiers où l’UGAP ne manque pas également de s’investir.

Articles associés

L'UGAP adhère au code déontologique de la Fevad
et au système de Médiation du e-commerce.