• Sourd ou malentendant ?
  • 0 811 702 703
    prix d'un appel local depuis un poste fixe

Rentrée 2018 : le département des Bouches-du-Rhône offre un kit de fournitures scolaires aux 26 000 collégiens de sixième

témoignages Mis à jour le jeudi 06 septembre 2018

fournitures bouches du rhone

C’était l’un des engagements pris par Martine Vassal, présidente du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, dans le cadre du Plan Charlemagne, qui consacre plus de 2,5 milliards d’euros en faveur des collégiens d’ici 2027 : distribuer, via l’UGAP, à tous les enfants entrant en sixième à la rentrée 2018, un kit de fournitures scolaires dans les 187 collèges publics et privés sous contrat du territoire.

Pour les tous nouveaux collégiens des Bouches-du-Rhône, la rentrée en classe de sixième était un peu particulière. En effet, les 26 000 jeunes provençaux qui font leur entrée dans le secondaire se sont vus offerts par le département - via l’UGAP et son titulaire Lyreco-, un kit de fournitures scolaires dédié. Soit en tout 366 200 fournitures scolaires délivrées pour un coût total pour le département de 680 000 euros. Il s’agit de la plus grosse commande enregistrée par la centrale d’achat et son fournisseur.

Doper le pouvoir d’achat des familles

Martine Vassal

Alors que le coût d’entrée au collège en 2017 s’élevait à 196 euros par élève, pour Martine Vassal, présidente du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône : « L’objectif de l’opération, dans le cadre de notre Plan Charlemagne*, est de donner un coup de pouce à toutes les familles en améliorant leur pouvoir d’achat, alors que la rentrée représente toujours un coût très important. De quoi également marquer l’entrée de ces jeunes dans les ‘années collège’ et témoigner de notre volonté de les accompagner pour favoriser leur réussite éducative ».

Le département des Bouches-du-Rhône a formulé sa demande en se basant sur la « liste modèle* » fournie par l’UGAP. « Nous avons travaillé conjointement avec le client public afin d’affiner et définir le périmètre de la commande propre à aboutir à une liste de 15 références de fournitures », explique Stéphanie Montfort, chef de produit consommables et fournitures de bureau à l’UGAP. « Pour mieux cibler le besoin du département, encore fallait-il vérifier par la suite tous les critères liés aux normes NF, au recyclage, au développement durable… ». Une démarche inhabituelle pour ce type de produits dont les commandes se font uniquement en ligne. L’établissement public a donc pris en main cette demande particulière en fournissant les conseils et l’accompagnement adapté de cet acteur public, avec l’appui du titulaire de marché, Lyreco.

Six fabricants très réactifs

« En période de forte activité pour préparer la rentrée scolaire, les six fabricants sélectionnés ont été très réactifs. En quinze jours, nous avons validé leur capacité à nous livrer dans les délais impartis » indique Damien Chalumeau, directeur des ventes chez Lyreco. « Compte-tenu de la quantité exceptionnelle de fournitures, le pilotage de la préparation des palettes sur notre centre de distribution de Digoin (71) a été très primordial, comme assurer la stabilité du stock ou répartir les quantités par exemple »

*Liste modèle du Ministère de l’Education nationale : chaque année, en mai, le ministère publie au bulletin officiel la liste-modèle des fournitures scolaires individuelles, pour chaque niveau d’enseignement. Cette liste-modèle constitue un cadre de référence. Les inspecteurs et directeurs d'académie l'éducation nationale (IA-Dasen) doivent sensibiliser les chefs d'établissement, les inspecteurs de l'éducation nationale et les directeurs d'école à la nécessité de se référer à cette liste-modèle, afin d’établir une liste définitive de fournitures scolaires, consommables ou petit équipement. L'attention est apportée sur le fait que tous les produits de la liste puissent être triables, recyclables et sans exigence d’une marque donnée, en application du principe de neutralité du service public de l'enseignement. Cette liste est disponible sur ugap.fr.

Focus sur le Plan Charlemagne

Si la construction, la réhabilitation et l’équipement des collèges relèvent bien des compétences du département des Bouches-du-Rhônes, celui-ci a fait le choix de prendre un engagement fort en faveur de la jeunesse et d’aller bien au-delà de ses obligations en privilégiant une politique éducative globale qui encourage l’engagement citoyen, favorise l’insertion et contribue à l’épanouissement des jeunes provençaux.

Présenté par Martine Vassal, Présidente du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, lors de la rentrée scolaire et voté le 17 octobre 2017, le Plan Charlemagne traduit cette ambition d’offrir, aux 100 000 collégiens de Provence, un cadre d’apprentissage serein et motivant et favorable à leur réussite éducative, en y consacrant, engagement sans précédent, plus de 2,5 milliards d’euros jusqu’en 2027.

Articulé autour de trois axes forts : la construction ou la rénovation de l’ensemble des collèges, le développement du numérique et l’accompagnement des collégiens pour mieux vivre leur scolarité, le Plan Charlemagne engage des actions ambitieuses pour offrir aux collégiens et à la communauté éducative les meilleures conditions de travail, d’apprentissage et de vie scolaire dans des établissements modernes et sécurisés. À la clé, des constructions durables, des travaux qui améliorent le cadre de vie, l’accessibilité et la sécurité des établissements, des moyens humains supplémentaires, des équipements numériques pour mieux répondre aux besoins des élèves. Autant d’actions de soutien propices à susciter la curiosité, l’ouverture sur le monde et l’esprit d’initiative des adolescents mais aussi mieux prévenir les ruptures et le décrochage scolaire ou social.

Articles associés

L'UGAP adhère au code déontologique de la Fevad et au système de Médiation du e-commerce.