• Sourd ou malentendant ?
  • 0 811 702 703
    prix d'un appel local depuis un poste fixe

« Un premier marché public national de compteurs d’eau, fruit d’un partenariat avec l’UGAP »

témoignages Mis à jour le mardi 27 juin 2017

C-Bougaux-Ginsburger

France Eau Publique et la centrale d’achat ont mutualisé leurs moyens pour construire le premier marché public national de compteurs d’eau, fruit d’un achat groupé d’envergure. Plus de deux ans de travail et d’efforts pour un potentiel de 100 000 compteurs par an et dix millions d’euros de chiffre d’affaires sur quatre ans. Explications de Charlotte Bougaux-Ginsburger, oeuvrant au département Cycle de l’eau de la FNCCR-FEP.

Un premier marché public national de compteurs d’eau « qui vise à obtenir des tarifs plus intéressants qu'en achetant chacun de notre côté ». Voilà comment Charlotte Bougaux-Ginsburger, animatrice de France Eau Publique (FEP) au sein du département Cycle de l’eau de la FNCCR-FEP qualifie l’intérêt de cet achat groupé de compteurs d’eau déployé dans le cadre d’un partenariat entre et la centrale d’achat public et ce réseau d’opérateurs publics de l’eau. Un groupement de commandes fruit de deux ans de travail en co-prescription entre les deux entités pour un potentiel de 100 000 compteurs par an et dix millions d’euros de chiffre d’affaires sur quatre ans.

Equité entre opérateurs publics

Pour FEP, dont les membres desservent 10,5 millions d’habitants et représentent un poids significatif en termes de volume d’achat, les compteurs d’eau remplissent les critères pour mener une expérimentation d’achat groupé : un produit utilisé par tous les services d’eau, des achats récurrents (les compteurs doivent être renouvelés tous les quinze ans), des prix disparates à qualité comparable selon les opérateurs,...

« Nos adhérents souhaitaient depuis longtemps regrouper leurs achats afin de bénéficier de meilleures conditions financières liées à une massification et qui leur permettraient dans le même temps de s’engager dans une démarche de solidarité et d’équité entre opérateurs publics ; « petits » / « grands », métropole / DOM... Le choix de l’UGAP comme partenaire s’est imposé », analyse Charlotte Bougaux-Ginsburger, animatrice de FEP au sein du département Cycle de l’eau de la FNCCR - FEP (FNCCR : Fédération Nationale des Collectivités Concédantes et Régies).

Procédures de sourcing

« Outre le bénéfice économique escompté, le choix de l’UGAP a été motivé par un panel d’autres facteurs, ajoute Charlotte Bougaux-Ginsburger, comme bénéficier de procédures de sourcing, d’achat et de commande directement opérationnelles, nous épargner la lourdeur administrative de constitution d’un groupement de commandes au sens des marchés publics ; la proposition d’une offre diversifiée via un marché multi-attribué, etc.».

Le client public a également apprécié la souplesse d’un tel achat groupé, permettant à de nouveaux opérateurs de bénéficier immédiatement d’un tel achat ou encore offrant la liberté à chaque adhérent de recourir à la centrale d’achat ou de lancer ses propres consultations.

Couvrir 100 % des besoins

Le lancement d’une consultation par l’UGAP nécessitait la prise en compte de paramètres plus ou moins contraignants : le référencement exhaustif des produits, des points de livraison multiples, une disparité dans les dates d’échéance des marchés en cours des opérateurs concernés, des volumes prévisionnels d’achat suffisamment significatifs…

Au final, la sélection en multi-attribution des offres des sociétés Diehl Metering, Honeywell, Itron, Sensus, a permis de couvrir 100 % des besoins, avec plus de 500 références de compteurs communicants (radio-relevés et télé-relevés) et non communicants, modules radio et accessoires, … Ces produits, dont la vente est assurée en ligne, permettent la mesure de la consommation, la détection de fuite ou de fraude et de récolter des renseignements à tous niveaux de l’infrastructure.

Voir l'offre en ligne...

Articles associés

L'UGAP adhère au code déontologique de la Fevad
et au système de Médiation du e-commerce.