• Sourd ou malentendant ?
  • 0 811 702 703
    prix d'un appel local depuis un poste fixe

Ville de Marseille : un achat de gaz naturel mutualisé et optimisé

Mis à jour le mercredi 20 mars 2019

Pour acheter son gaz naturel à moindre coût, la ville de Marseille a misé sur un dispositif de marché groupé opéré par l’UGAP. Retour sur cette opération réussie avec Pierre Horton, chef du service maîtrise de l’énergie au sein de la Délégation Générale Architecture et Valorisation des Equipements de la ville de Marseille.

Horton

Passer par l'UGAP pour couvrir les besoins en gaz pour les sites dont la consommation annuelle est supérieure à 30000 kWh : c'est le parti adopté par la ville de Marseille depuis plusieurs années déjà et qui va se pérenniser en 2019. "Sur un sujet aussi stratégique que l’énergie, le recours à la centrale d'achat permet de mutualiser les coûts. Et pour cause : un grand nombre de collectivités territoriales sont intégrées à un tel groupement de commandes ! Ce qui induit d’importants volumes d'achats de gaz et donc des prix compétitifs pour chaque bénéficiaire", explique Pierre Horton, chef du service maîtrise de l’énergie au sein de la Délégation Générale Architecture et Valorisation des Equipements de la ville de Marseille.

Commander dans un délai de deux heures

En effet, l'achat de gaz naturel via l'UGAP permet à la cité phocéenne de gagner en réactivité et en performance en lui offrant « la possibilité de commander dans un délai de deux heures », poursuit Pierre Horton.

Or, pour optimiser les achats d'énergie particulièrement complexes, les délais de validité des offres doivent être très courts ! « En effet, plus les délais sont longs, plus la fluctuation des prix est grande, induisant ainsi un risque pour le fournisseur et donc un prix d'achat plus important », alerte Pierre HORTON. Alors confrontée à cet écueil, la ville de Marseille devait jusqu’alors s’accommoder de tarifs moins intéressants.

le-saviez-vous

Un cahier des charges entièrement sécurisé

Pour l’achat de gaz, la cité phocéenne trouve intéressant de s’appuyer sur l’UGAP car celle-ci a su se doter en interne « d’une équipe d’experts capables de bâtir un cahier des charges entièrement sécurisé, assorti d’un accord-cadre respectant les fondamentaux et spécificités des marchés de l’énergie ».

Au regard d’une telle expérience réussie, la ville de Marseille, après avoir participé, dès 2014, aux premières vagues de marché groupé de gaz – portées par le titulaire Engie -, a décidé de renouveler l’opération en juillet 2019 à l’occasion du lancement par l’UGAP de la vague 5.

Articles associés

L'UGAP adhère au code déontologique de la Fevad et au système de Médiation du e-commerce.