• Sourd ou malentendant ?
  • 0 811 702 703
    0,05 €/appel + prix de l'appel

Abris vélos : comment Météo-France invite ses salariés à se déplacer à bicyclette

Mis à jour le jeudi 08 juillet 2021

Exit les difficultés pour stationner son vélo ! En s’appuyant, via l’UGAP, sur les services de la PME française Abri Plus, Météo-France bénéficie désormais - sur son site à Toulouse - d’une douzaine de nouveaux abris vélos haut de gamme, 100 % sécurisés et, qui plus est, subventionnés à hauteur de 50 % à 60 % par un programme associatif. Reportage.

Emorine

Belle météo rime avec vélo ! Et plus encore pour les 1500 salariés de… Météo-France oeuvrant sur le site de la Météopole à Toulouse et désormais affranchis des galères de stationnement de leurs bicyclettes. Et pour cause : depuis fin 2020, ils bénéficient d’abris vélos sécurisés flambant neufs acquis via l’UGAP et conçus par la PME française Abri Plus. Une opération décidée à la suite d’un audit réalisé en 2019 par Météo-France dans le cadre de son plan de mobilité imposé précisément depuis le 1er janvier 2020 aux entreprises de plus de 100 salariés implantées dans un territoire couvert par un Plan de Déplacement Urbain (PDU)*.

« L’une des recommandations établies à la suite de l’audit – en matière d’éco-responsabilité - était la nécessité d’agrandir notre parc d’abris vélos alors de 150 places. Une capacité que nous avons in fine doublée, via l’achat de quatre grands abris de 20 places chacun et huit abris de 10 places, soit en tout 160 places supplémentaires, évitant ainsi aux salariés de devoir garer leurs vélos de manière un peu anarchique à l’intérieur du site », indique Eric Emorine, responsable du département Services Technique de Toulouse chez Météo-France. Et de confirmer, donc, « qu’une telle démarche d’optimisation autour des déplacements à vélo s’inscrit dans une réflexion globale en interne autour de la mobilité ».

Schéma d’implantation optimum

La Météopole de Toulouse, qui rassemble les directions métiers et supports de Météo-France, abrite pas moins de 22 bâtiments répartis sur 42 hectares. « Pour mener à bien ce projet d'envergure, encore fallait-il élaborer un schéma d’implantation optimum des futurs abris vélos avec l'aide d’un groupe de travail », précise le responsable, satisfait d’avoir choisi, les produits d’un tel fournisseur, qui plus est, éligibles à des subventions de la Fédération française des Usagers de la Bicyclette !

« En effet, c’est parce que les solutions d’Abri Plus sont référencées par le programme Alvéole (voir encadré), que nous avons opté, via l’UGAP, pour un tel fournisseur, au-delà du gain de temps conféré par le recours à la centrale d’achat public. Ainsi, nous avons pu faire financer à hauteur de 50 % à 60 % notre investissement, de l'ordre de 90 000 euros », développe Eric Emorine, tout en rappelant que « l’achat et la pose des équipements ont été très facilement réalisés, par le prestataire en l’espace de deux mois à peine ».

Niveau de sécurisation élevé

Abris vélos

Si ces nouveaux abris vélos prêts à poser n’ont pour l’heure pas été pleinement utilisés par les salariés – crise sanitaire et télétravail obligent – « les retours des utilisateurs sont d’ores et déjà satisfaisants, notamment sur le design de ces équipements vitrés, au toit arrondi, et sur leur niveau de sécurisation et de qualité », détaille Eric Emorine.

Car en effet, de telles structures modulaires et complètement fermées (pouvant intégrer des parois hermétiques à tout vandalisme ou vol, et être équipées d'accès filtré via une gestion à distance par abonnement ou digicode) « sont également dotées de supports d’attache plus performants. De quoi permettre le maintien des vélos par leur cadre et non plus par la roue avant uniquement, évitant ainsi de potentiels dommages sur les engins ». Des nouvelles bornes qui seront prochainement installées sur les anciens abris déjà présents sur le site, pour le plus grand bénéfice des salariés de Météo-France, plus que jamais incités à venir davantage travailler à vélo. C’est d’ailleurs déjà le cas pour une centaine d’entre eux durant les mois d’hiver, et jusqu’à environ 400 durant la belle saison.

*Les PDU sont obligatoires depuis le 1er janvier 2020 dans les ressorts territoriaux des autorités organisatrices de la mobilité inclus dans les agglomérations de plus de 100 000 habitants.

Programme Alvéole : un coup de pouce financier pour les projets de stationnement vélo

Pour accompagner les acteurs publics dans le montage de leurs projets de création de stationnement vélo, place au programme Alvéole ! Porté notamment par la FUB, Fédération française des Usagers de la Bicyclette, ce programme – qui se termine le 31 décembre 2021 - finance à hauteur de 50 % à 60 % des solutions spécifiques d’abris vélos référencées dans un catalogue dédié. A l’instar de celles proposées par l’UGAP, via Abri Plus. Pour être éligibles à une telle subvention, les emplacements vélos doivent être « couverts, séparés des espaces de stationnement motorisés, le système d’attache devant permettre d’attacher le cadre et la roue du vélo avec un antivol en U » (critères non exhaustifs). Seuls les pôles de transport (gare ferroviaire ou routière, arrêt de bus ou de tram…), écoles et établissements d’enseignement (public et privés), bailleurs sociaux, collectivités et lieux publics peuvent prétendre à ce financement, à condition que les projets aient été engagés après le 09 février 2019. Afin de garantir le versement des primes, Alvéole fixe la date limite pour recevoir le dossier et les factures conformes au 12 novembre 2021.


Articles associés