• Sourd ou malentendant ?
  • 0 811 702 703
    0,05 €/appel + prix de l'appel

Alain Juppé, président de Bordeaux Métropole : « mieux soutenir nos start-up locales avec l’appui de l’UGAP »

Reportage Mis à jour le jeudi 20 janvier 2022

Signataire d’une convention innovation avec l’UGAP, Alain Juppé président de Bordeaux Métropole, entend miser sur un tel partenariat pour doper l’économie locale, PME innovantes en tête, alors que le territoire s’est fixé un objectif de création de 100 000 emplois. Décryptage, vidéo à l'appui.

« Environ une vingtaine d’entreprises bordelaises sont aujourd’hui sélectionnées par l’UGAP et nous espérons bien doubler ce résultat ! ». Pour Alain Juppé, président de Bordeaux Métropole, la signature d’une convention innovation avec la centrale d’achat public revêt un enjeu particulièrement stratégique.

Et pour cause : « le poids de la commande publique dans notre économie s’avère considérable », explique le Premier ministre. En effet Bordeaux Métropole - la ville de Bordeaux et les 27 autres communes – « sont de grands donneurs d’ordre, à la fois en investissements et aussi en équipements. Notre programme pluriannuel d’investissements équivaut ainsi à 3 milliards d’euros pour les prochaines années. Dans ce cadre, nous nous sommes fixés des objectifs très ambitieux de création de 100 000 emplois ».

Difficulté d’accès aux marchés publics

Capture4

D’où la signature de cette convention innovation avec l’UGAP pour soutenir « nos PME et TPE locales qui ont souvent du mal à accéder à la commande publique»,commente Alain Juppé, en rappelant que « les procédures en la matière sont longues, les informations ne sont pas toujours très bien diffusées ».
Aussi grâce à ce partenariat, « l’idée est de mieux détecter ces entreprises innovantes afin qu’elles puissent être sélectionnées par cette puissante centrale d’achat qu’est l’UGAP ».

Pour Edward Jossa, président de l’UGAP, « au travers de cette convention, notre établissement public confirme son engagement en faveur du développement de l’économie de la Nouvelle Aquitaine. Et ce, alors que sur le seul territoire de Gironde, nous alimentons plus de 20 établissements, auprès desquels nous avons passé plus de 12 millions d’euros de commandes, en hausse de près de 20 % par rapport à l’année précédente ».

Attentes sociétales fortes

Et de conclure : « l’achat public est aujourd’hui confronté à une véritable transformation liée à plusieurs mouvements de fond : des attentes de plus en plus fortes de notre société en pleine évolution – nouvelles mobilités, vieillissement de la population etc. - ou encore l'exigence d'économies dans un contexte budgétaire contraint pour les acteurs publics. Et pour résoudre une telle équation, l’achat innovant s’impose comme la réponse adaptée, faisant ainsi l’objet, à l’UGAP, d’une stratégie bien étudiée - identification, qualification, intégration, et commercialisation des offres – dont pourra ainsi profiter Bordeaux Métropole ».

Articles associés