• Sourd ou malentendant ?
  • 0 811 702 703
    prix d'un appel local depuis un poste fixe

Carole Delga, région Occitanie : « Promouvoir avec l’UGAP un achat public exemplaire, innovant et citoyen »

témoignages Mis à jour le lundi 09 juillet 2018

A l’initiative d’une soirée innovation et achat public organisée avec l’UGAP en juin 2018, Carole Delga, présidente de la région Occitanie-Pyrénées-Méditerranée, souligne le rôle clé joué par la centrale d’achat en matière de soutien aux start-up locales. Interview.

Comment se caractérise la nouvelle politique de commande publique déployée par le Conseil Régional Occitanie ?

Alors que nous avons fait du soutien à l'emploi local une priorité de notre stratégie de développement économique, nous avons souhaité faire de notre politique d’investissement et de commande publique un puissant levier de croissance au service des entreprises de notre territoire. A commencer par les plus petites entreprises, notamment innovantes, afin qu’elles participent pleinement à cette dynamique régionale. En la matière, notre coopération avec l’UGAP au travers de la convention innovation que nous avons signée ensemble, s’avère essentielle. Elle nous permet de valoriser les solutions innovantes de nos entreprises régionales en les intégrant au catalogue de la centrale d’achat, et de les faire bénéficier de l’expertise et de la force de frappe d’un modèle d’achat public, unique en Europe. D’autant qu’en œuvrant auprès d’un large éventail d’acheteurs publics français, l’UGAP les sensibilise à une pratique d’achat plus qualitative. Les résultats sont très encourageants, puisqu’en 2017, 137 fournisseurs de l’UGAP, dont une trentaine de start-up, étaient implantés en Occitanie, ce qui représente environ 9 000 emplois.

Crédit photo : Boutonnet Laurent

En Occitanie, quels leviers sont activés pour rendre de telles pratiques d’achat plus qualitatives ?

Nous avons modifié nos pratiques d’achat pour faciliter l'accès des petites entreprises locales aux marchés publics et mieux traduire nos investissements en emplois. Plus simple et plus accessible, elle s'appuie notamment sur une plateforme internet unifiée et simplifiée, la systématisation de l'allotissement des marchés, ou encore la réduction des délais de paiement... Par ailleurs, nous avons mis en place un système de pré-information afin d’informer les entreprises, six mois à l’avance, du calendrier de nos marchés publics. De quoi les aider à mieux se préparer ou s’organiser via par exemple des regroupements entre PME. Le bilan s’avère probant puisque 80 % de nos marchés publics sont attribués à des entreprises locales contre 75 % il y a deux ans. Nous avons enfin mis en place une plateforme numérique afin de simplifier les démarches administratives des entreprises. Aujourd’hui cette plateforme compte 9 500 entreprises enregistrées. Autant d’initiatives qui en disent long sur l’exemplarité politique que nous voulons insuffler via l’achat public, que ce soit en matière d’innovation, comme d’achat responsable et de développement durable…, et ce, bien au-delà du seul critère du coût financier. Car le meilleur achat n’est pas forcément le moins cher.

Pourquoi avoir récompensé lors d’une soirée organisée avec la centrale d’achat, quatre start-up locales titulaires de l’UGAP ?

En distinguant quatre sociétés phare de notre région avec l’UGAP– Cepheid, acteur de la biologie moléculaire, Sens Digital, spécialiste de l’IoT, Esii, expert en gestion de flux et Delair, acteur majeur des drones – nous avons souhaité mettre en avant tout le potentiel de notre écosystème d’innovation, et in fine, le rôle d’accompagnement fort du Conseil Régional pour le renforcer encore davantage, avec une ambition : faire d’Occitanie une Silicon Valley à la française et la première région européenne en matière d'innovation !

Articles associés

L'UGAP adhère au code déontologique de la Fevad et au système de Médiation du e-commerce.