• Sourd ou malentendant ?
  • 0 811 702 703
    prix d'un appel local depuis un poste fixe

Biotechnologie

  • Imprimer
  • Partager

La biotechnologie

La biotechnologie au service de l’hygiène et de l’entretien

La biotechnologie

L’innovation au cœur des offres UGAP

L’un des objectifs du Pacte national pour la croissance et la compétitivité est d’accompagner le développement des PME et ETI innovantes en mobilisant l’achat public. Ce volume d’achat est fixé à 2 % de la commande publique de l’État, des opérateurs de l’État et des hôpitaux à l’horizon 2020.

Preuve de l’engagement de l’établissement en faveur de l’innovation et du développement durable, l’UGAP met à votre disposition une nouvelle offre de biotechnologie.

Qu’est-ce que la biotechnologie ?

La biotechnologie appliquée à l’hygiène, c’est le développement de solutions utilisant des éléments du monde vivant (bactéries et enzymes) pour un nettoyage performant et durable. Elle est particulièrement efficace pour :

  • Réduire le recours aux composés chimiques agressifs pour une meilleure protection de l’environnement, de la santé des utilisateurs et de leurs équipements
  • Contrôler les odeurs d’origines organiques et le nettoyage en profondeur des surfaces et des instruments dans l’environnement alimentaire.
  • Réduire l’empreinte environnementale des interventions d’hygiène

Les usages de la biotechnologie

L’UGAP a sélectionné les produits des Laboratoires Choisy, distribués par Paredes, pour les applicatifs suivants :

Lieu d'utilisation Usage
Cuisine de restauration collective
  • Entretien des surfaces et des hottes (prévention et contrôle des biofilms, des odeurs et encrassement)
  • Bacs à graisses et canalisations (lutte contre les engorgements, le développement de nuisibles et contrôle des odeurs)
Sanitaire et fosse septique
  • Lutte contre l’accumulation de sels d’urée et la formation d’ammoniaque
  • Contrôle des odeurs
Gestion des déchets (conteneur, benne à ordures ménagères…) et des eaux usées
  • Lutte contre la prolifération des bactéries causant les mauvaises odeurs
  • Optimisation du traitement des eaux
Les espaces confinés (bateau, sous-marin…) Entretien durable (besoin de moins de produits) et biodégradabilité de 100 %.

Expérience client

Résultat d’un test effectué en 2016 pour le compte de l’IGESA (Institut de gestion social des armées) pour l’entretien d’un bac à graisses de 700 l.

Attentes du client

Suppression des mauvaises odeurs persistantes qui émanent du bac à graisses et qui souvent se propagent dans l’ensemble de l’établissement.

Réduction des coûts de traitement.

Résultat

Au bout d’un mois, différence olfactive importante et réduction de la croûte de surface notable du bac à graisses.

Après 6 mois, le niveau d’odeur est satisfaisant pour le client et l’épaisseur de croûte est totalement maîtrisée.

Amélioration notable du confort de travail pour les employés.

Coût

  • Budget 2015 :
    • 2 100 € HT (7 vidanges)
  • Budget 2016 :
    • 1 850,90 € HT (uniquement 3 vidanges + produits d’entretien et maintenance) soit 12 % d’économie pour un bac à graisses.

L'UGAP adhère au code déontologique de la Fevad et au système de Médiation du e-commerce.