• Sourd ou malentendant ?
  • 0 811 702 703
    prix d'un appel local depuis un poste fixe

Département des Yvelines : cap sur la mobilité électrique

Mis à jour le vendredi 13 mars 2020

En faisant l’acquisition, via l’UGAP, de 200 Renault Zoé électriques, le conseil départemental des Yvelines donne véritablement corps à son engament en faveur de l’environnement, mobilité verte en tête. Pierre Bédier, président du CD 78, revient sur une telle commande groupée complexe facteur d’optimisation financière.

« Pour notre territoire, l’année 2020 est plus que jamais celle de l’accélération de la transition énergétique !», lance avec enthousiasme Pierre Bédier, président du conseil départemental des Yvelines. Et pour cause : le territoire s’est engagé fin 2019 dans l’achat de pas moins de 200 Renault Zoé électriques, et ce, en passant par l’UGAP. Avec comme objectif à terme de remplacer tous les véhicules thermiques du parc auto départemental

Résolument engagé en faveur de l’environnement, de la construction durable à la mobilité verte, le département est d’ailleurs l’un des pionniers à avoir déployé un réseau non négligeable de pistes cyclables. « Mais encore faut-il aller plus encore ! Voilà pourquoi cette commande groupée s’avère capitale alors que la dégradation climatique est devenue une urgence », poursuit Pierre Bédier, ravi d’avoir pris l’initiative de solliciter l’UGAP pour mener à bien une telle opération complexe.

Achat local

Car en effet, le recours à « un grand opérateur de l’achat public comme l’UGAP nous permet d’avoir accès aisément à une grande palette de solutions clés en main, tout en profitant d’une certaine optimisation financière favorisée par la mutualisation », souligne le président du CD 78.

Avec un paradoxe de taille, largement profitable, in fine, pour l’acteur public : « si nous avions finalement lancé notre propre procédure, nous n’aurions jamais été certains d’acheter local. Or en passant par l’UGAP, c’est précisément le cas ! », se félicite le président dont le territoire peut, en effet, se targuer, « de compter à Flins-sur-Seine, l’usine Renault où ont été conçus les 200 véhicules Zoé ». On l’aura compris, recourir à l’un des pionniers de l’industrie automobile électrique française « fut l’une des motivations phare de ce projet et du choix de passer par l’UGAP dont Renault est l’un des titulaires ».

Profiter de coûts plus avantageux

Pour le président de la centrale d’achat public, Edward Jossa, « il s’agit vraiment d’une très belle opération, majeure pour l’UGAP, puisqu’elle représente l’une des plus grosses commandes de l’année 2019 ». Et d’ajouter : « les acquisitions de véhicules électriques ont un effet d’entrainement, d’exemplarité qui est nécessaire, même si une telle dynamique reste souvent encore freinée pour des raisons budgétaires ». Voilà pourquoi le recours à l’UGAP peut s’avérer pertinent, « au regard de son rôle clé en matière de mutualisation permettant de bénéficier de couts plus avantageux. Et au-delà, sa capacité plus globale à accompagner des opérations collectives à toutes les étapes jusqu’à la maîtrise des délais de livraison », conclut le président.

Notons que les 200 Renault Zoé commandées par le CD 78 seront livrées d’ici la fin 2020. Fort d’une telle expérience, le client public espère d’ores et déjà la renouveler courant 2021 en acquérant environ 200 véhicules électriques supplémentaires. De quoi rationaliser et verdir plus encore le parc auto départemental, via la promotion de nouveaux usages en termes de mobilité (auto-partage, constitution d’un pool de véhicules, etc.).

Articles associés

L'UGAP adhère au code déontologique de la Fevad et au système de Médiation du e-commerce.