• Sourd ou malentendant ?
  • 0 811 702 703
    0,05 €/appel + prix de l'appel

Département des Yvelines : « le nouveau collège du Val Fourré pour réinsuffler à nos élèves l’envie d’apprendre »

Reportage Mis à jour le vendredi 22 avril 2022

Réconcilier les jeunes de milieux défavorisés avec le goût de l’apprentissage ? Voilà l’objectif pour le moins honorable et ambitieux que s’est fixé le département des Yvelines en dotant le quartier prioritaire du Val Fourré, à Mantes-la-Jolie, d’un tout nouveau collège ayant ouvert ses portes à la rentrée 2021. Directeur de l’éducation au sein du conseil départemental, Emile Blaison revient sur les spécificités d’un tel projet architectural au service d’une pédagogie innovante et le rôle clé joué par l’UGAP en matière d’équipements mobiliers.

Emile Blaison - Directeur de l’éducation au sein du conseil départemental

Nouveau collège rentrée 2021/ 2022 - Val Fourré, à Mantes-la-Jolie, département des Yvelines


-En quoi l’ouverture du Nouveau collège de Mantes-la-Jolie s’avère-t-elle stratégique pour votre territoire ?

Alors que le quartier du Val Fourré, à Mantes-la-Jolie, doit faire face à des difficultés multiples sur le plan social, notre département a fait le choix de placer l’excellence éducative au cœur de ce territoire et d’y implanter un projet innovant et moteur en la matière. D’où le choix stratégique d’ouvrir un tout nouvel établissement dont les habitants peuvent être fiers, en remplacement des collèges André-Chenier et Paul-Cézanne, deux établissements vétustes qui ont fermé leurs portes en juillet dernier. Deux ans de travaux et un investissement de 32 millions d’euros ont ainsi été nécessaires pour bâtir ce nouvel édifice de 13 000 mètres carrés (capacité d’accueil de 600 élèves) dont la conception architecturale entend réinsuffler aux élèves l’envie d’apprendre. Car si l’innovation est au cœur du projet pédagogique mis en œuvre –faisant la part belle à de nouvelles méthodes d’enseignement – une telle philosophie se traduit largement dans le bâtiment en lui-même, conçu par l’architecte Rudy Ricciotti également réalisateur du MuCEM, à Marseille.

-Comment s’opère justement une telle déclinaison ?

Nouveau collège rentrée 2021/ 2022 - Val Fourré, à Mantes-la-Jolie, département des Yvelines

Fort d’espaces très lumineux, le bâtiment conçu en U - et articulé autour d’une cour plantée - est composé de 24 salles de taille variable, certaines pouvant atteindre les 120 m2, sans oublier un amphithéâtre de plus de 200 places. Digitalisation oblige, l’éducation numérique est aussi de mise, chaque salle étant équipée d’un vidéoprojecteur interactif tandis que les élèves sont dotés de tablettes. Et pour optimiser l’équipement des espaces, nous avons opté pour les services de l’UGAP via la commande d’environ 700 000 euros de mobiliers. L’aménagement des locaux devant favoriser aussi bien la transversalité et la coopération, pour permettre aux élèves de se rencontrer, que l’apprentissage individuel ou en petits groupes via l’achat de mobiliers flexibles (sièges, tables...). Car l’idée est de permettre l’individualisation et l’autonomisation des parcours tout en créant des « maisons référentes » afin que les élèves soient répartis en groupe et pas uniquement en classe. Une manière de garantir la mixité quels que soient les âges et de cultiver la différenciation dans ce collège classé REP+*, d’abord pensé comme un lieu de vie.

-Pourquoi avoir fait appel à l’UGAP pour l’équipement des locaux ?

Nouveau collège rentrée 2021/ 2022 - Val Fourré, à Mantes-la-Jolie, département des Yvelines

Nous étions à la recherche de mobiliers scolaires adaptés, propres à décliner au mieux les axes du projet pédagogique et la sélection proposée par l’UGAP nous a permis de remplir aisément un tel objectif, en dispense de procédure d’appel d’offres. Des ateliers ont été organisés en amont avec les professeurs afin qu’ils puissent exprimer leurs attentes en la matière à partir des solutions identifiées par la centrale d’achat public. La palette d’offre de celle-ci répond ainsi in fine simultanément aux besoins en mobiliers capables d’offrir différentes configurations d’apprentissage en classe qu’aux besoins d’équipements plus confortables favorisant la détente dans les espaces communs (poufs, fatboy…). Autant de solutions livrées par vagues successives par l’UGAP permettant à notre nouveau collège de faire sa première rentrée, en septembre dernier, dans de bonnes conditions. Avec une capacité maximale d’accueil d’ailleurs déjà atteinte aujourd’hui !

Articles associés