• Sourd ou malentendant ?
  • 0 811 702 703
    0,05 €/appel + prix de l'appel

Ecole numérique : place à la mutualisation

Mis à jour le jeudi 05 janvier 2017

Pour favoriser l’égalité d’accès au numérique dans les établissements scolaires, la mutualisation des achats peut s’avérer pertinente. Une problématique débattue au cours d’une table ronde lors du dernier salon Educatec Educatice, fin 2016, en présence d’acteurs clés du secteur : acteurs publics, PME et l’UGAP. Décryptage.

S’il est difficile d’assurer la continuité des outils numériques et leur accès dans les écoles, collèges et lycées, la mutualisation des achats peut aider les collectivités et industriels, PME inclues. Tel est le point de vue défendu par Line Galy, directrice de la DSI et de la Modernisation à l’Académie de Montpellier lors d’une table ronde organisée fin 2016 à l’occasion du salon Educatec Educatice.

« La mutualisation des achats n’apporte pas seulement un gain financier même si elle nous a permis de réaliser des économies importantes, rappelle l’intéressée, elle permet aussi de doter les collèges et lycées des mêmes moyens, notamment en terme d’outils numériques. De quoi favoriser l’équité au sein d’un territoire et une certaine homogénéité en matière d’accès au savoir ».

Logique gagnant / gagnant

Pour Jean Planet, président de la PME Kosmos, éditeur de solutions numériques pour l’éducation, « il y a un intérêt convergent de l’industriel et du donneur public vis-à-vis de la mutualisation des achats, car elle génère un effet volume significatif intéressant pour les acteurs publics mais aussi pour les entreprises françaises » qui peuvent, en effet, se positionner sur ces gros marchés au travers de groupements.

Et de nuancer: « au-delà du potentiel de business offert par la mutualisation des achats, la gageure consiste encore à instaurer une contractualisation dans une logique gagnant/gagnant du côté de la collectivité comme du fournisseur. Cela vaut notamment pour les projets impactant fortement les territoires et dont les enjeux importants en terme de politiques publiques doivent être visibles pour l’écosystème local»

Soutien aux PME

Acteur clé des politiques publiques, l’UGAP veille précisément à faire rimer mutualisation avec accès facilité des petites entreprises à ses marchés. La preuve : en 2015, 58 % des titulaires de la centrale d’achat étaient des TPE et PME ! De quoi favoriser la performance globale de l’achat public qui réside notamment « dans le modèle d’achat pour revente de l’UGAP », rappelle Olivier Matigot, directeur délégué aux opérations au sein de l’établissement public. En matière d’école numérique comme tout autre domaine d’achat stratégique, le rôle de "mutualisateur" de la centrale s’inscrit dans une démarche de soutien aux PME, de l'emploi local, et plus généralement de l'innovation.

Articles associés

L'UGAP adhère au code déontologique de la Fevad et au système de Médiation du e-commerce.