• Sourd ou malentendant ?
  • 0 811 702 703
    prix d'un appel local depuis un poste fixe

Ecole numérique : « Une collaboration stratégique entre le Ministère de l’Education Nationale et l’UGAP »

témoignages Mis à jour le jeudi 20 septembre 2018

Numerique

Pour optimiser le déploiement du numérique éducatif en France, le Ministère de l’Education Nationale collabore en proximité avec l’UGAP.
L’objectif : fournir aux écoles des outils pédagogiques innovants conformes aux préconisations du ministère et ainsi susceptibles d’être cofinancés par celui-ci.
Interview de Philippe Ajuelos, chef de la mission des achats et responsable ministériel achat.

En matière de promotion du numérique pédagogique, en quoi la collaboration entre le Ministère de l’Education Nationale et l’UGAP s’avère-t-elle stratégique ?

Cela fait plusieurs années déjà que nous collaborons avec l’UGAP afin d’accompagner le déploiement partout en France du numérique éducatif. Ainsi, des appels à projet - actifs depuis mai 2015 - entendent mettre à disposition des enseignants et des élèves toutes les opportunités offertes par le numérique. D’où cette collaboration de proximité avec l’UGAP, qui constitue – de par son statut d’unique centrale d’achat public nationale, qui plus est sous la tutelle de notre ministère – un interlocuteur privilégié pour garantir l’accès à de tels équipements innovants en touchant le plus large nombre de collectivités locales et établissements scolaires.

Dans ce cadre, quelles actions concrètes menez-vous avec la centrale d’achat ?

P-Ajuelos-carre

Tout le travail mené avec l’UGAP vise à rendre 100 % des produits et services du catalogue - relatifs au numérique éducatif - conformes aux préconisations du Ministère. Et ce, afin que leur acquisition – via la centrale d’achat - soit éligible aux subventions de l’Etat accordées ces deux dernières années. Car en effet, notre ministère a financé – via ces appels à projets annuels – la moitié du coût de tels équipements pédagogiques (à hauteur de 190 euros maximum par équipement). Voilà pourquoi nous avons fait évoluer, avec l’UGAP, les critères d’achat des produits sélectionnés dans les marchés existants : optimisation des prix afin de les adapter aux impératifs budgétaires des collectivités, refonte des offres sur la base du Carmo, le Cadre de référence pour l'accès aux ressources pédagogiques via un équipement mobile…

Avec l’UGAP et ses titulaires, nous avons mené cette collaboration de manière constructive pour que l’offre proposée puisse être, soit complète (classes mobiles packagées), soit à la carte, associant des tablettes et des solutions complémentaires (serveurs et stockage, tableaux numériques interactifs, prestations intellectuelles…). Un travail d’optimisation dupliqué sur les marchés futurs de la centrale d’achat, en définissant dans les cahiers des charges différentes contraintes techniques et fonctionnelles.

Quel bilan tirez-vous d’une telle opération ?

La collaboration avec l’UGAP s’avère très positive. En capitalisant sur son réseau étendu au cœur des territoires, nous avons pu communiquer plus largement sur l’intérêt du PNE auprès des collectivités locales. Et grâce à cette remise à plat des offres de l’établissement public, les commandes – via la centrale d’achat - ont progressé. C’est bien la preuve de la réussite d’une telle démarche qui porte également aujourd’hui sur le sourcing. Via des rencontres régulières – avec l’UGAP – des différents acteurs du marché pour décrypter les nouvelles tendances, offres et besoins.

Articles associés

L'UGAP adhère au code déontologique de la Fevad et au système de Médiation du e-commerce.