• Sourd ou malentendant ?
  • 0 811 702 703
    0,05 €/appel + prix de l'appel

EPI : innover pour mieux répondre aux besoins des collectivités

Mis à jour le jeudi 05 août 2021

Tout comme les employeurs privés, les employeurs publics sont soumis à une obligation générale de sécurité et de protection de la santé des travailleurs, qui implique notamment la mise en place de moyens adaptés, tels que les Equipements de Protection Individuelle (EPI). Dans un domaine où les enjeux et les besoins des collectivités et établissements publics évoluent rapidement, les fabricants et fournisseurs d'EPI rivalisent d'ingéniosité et d'innovation afin de délivrer des solutions toujours plus performantes.

Enjeu de vigilance et d'action permanent pour les acteurs publics, la santé et la sécurité au travail (SST) des agents est régie, pour ses principes généraux, par les dispositions du Code du travail qui stipule notamment que l'employeur prenne "les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs" (art. L4121-1). La mise à disposition de vêtements de travail et d'EPI adaptés à chaque situation constitue un levier d'action majeur pour répondre à cette obligation.

De nouvelles solutions pour de nouveaux besoins

Alexis Thomas

La tâche peut être complexe : les organisations, les situations et les modalités de travail, ainsi que les problématiques de sécurité associées, sont susceptibles d'évoluer rapidement et de faire émerger de nouveaux besoins. Pour couvrir efficacement des besoins dynamiques, les fournisseurs et distributeurs d'EPI poursuivent un effort d'innovation constant. La crise sanitaire a illustré cette nécessité de façon éloquente, et coïncidé avec la mise au point de produits novateurs destinés à limiter les risques de propagation du Covid-19 au sein des collectivités et établissements publics. Alexis Thomas, Chef de produits à l'UGAP, explique : "les fabricants d'EPI ont imaginé des solutions ad hoc permettant d'accompagner et de faciliter la mise en oeuvre des mesures sanitaires. L'UGAP a notamment sélectionné et intégré à son offre une armoire décontaminante de la PME française Novven, pour la désinfection des vêtements, casques, chaussures, gants, etc., qui a ensuite été déclinée à destination des crèches et écoles maternelles pour désinfecter les jouets. Une solution de gants désinfectants, ergonomique et lavable 5 fois, est par ailleurs disponible et peut se révéler particulièrement utile pour les agents participant à l'accueil au sein d'établissements publics, de théâtres, de musées, etc."
Une autre tendance observée cette année, qui concerne cette fois un besoin existant de longue date et essentiel, réside dans le développement d'EPI dédiés aux femmes. L'UGAP a collaboré avec des fournisseurs pour concevoir et déployer une gamme sur-mesure et intégrale - des gants aux chaussures en passant par les vêtements.

Montée en puissance des EPI connectés

Si elle vise à répondre à des enjeux du quotidien, l'innovation est aussi activée pour couvrir des problématiques plus spécifiques ou ponctuelles. C'est le cas des situations de travail isolé, pour lesquelles les mesures de prévention collective ou individuelle sont jusqu'alors essentiellement organisationnelles. Avec le développement des technologies d'objets connectés, il est désormais possible d'apporter une réponse technique à cet enjeu majeur, alors qu'un "travailleur isolé doit pouvoir signaler toute situation de détresse et être secouru dans les meilleurs délais", selon le Code du Travail. Spécialiste des EPI haute visibilité, T2S a notamment conçu un Dispositif d'Alerte pour Travailleur Isolé (DATI) innovant sous la forme d'un boîtier miniature et intégrable à un vêtement haute visibilité tel qu'un brassard ou un gilet. Cette solution fait l'objet d'une expérimentation au sein de la Direction Interdépartementale des Routes Ouest (cf. témoignage) et pourrait prochainement être intégrée au catalogue UGAP.
Au-delà de ce cas précis, les EPI connectés constituent une tendance lourde et s'étendent progressivement à de multiples cas d'usage, par exemple pour prévenir des opérateurs de risques de collision avec un engin sur des chantiers. Ou quand la sécurité au travail devient 2.0 !

Témoignage Direction interdépartementale des routes Ouest (DIRO)

"Si le travail isolé peut être difficile à apprécier et doit faire l'objet d'une évaluation de chaque situation individuelle, il est toutefois susceptible de concerner, de façon ponctuelle, tous les agents au sein de la Direction Interdépartementale des Routes Ouest (DIRO), y compris ceux en télétravail.
La solution DATI de T2S, en cours de test au sein de la DIRO, nous intéresse donc en ce qu'elle constitue un biais de protection de nos agents, et un moyen pour l'employeur de respecter ses obligations légales. Les solutions privilégiées jusqu'ici consistent surtout en des mesures organisationnelles et de prévention collective visant à réduire ou éliminer les situations de travail isolé. Le dispositif connecté de T2S se démarque à la fois par son efficacité, sa fiabilité et sa simplicité. L'opérateur n'a qu'à intégrer à son gilet à LED ou brassard ce petit boîtier, doté de capteurs de mouvements (accéléromètre et gyroscope) contribuant à la surveillance d’une immobilité ou d'une perte de verticalité du porteur. La solution intègre aussi une connexion GSM GPRS pour transmettre l’alerte, un GPS permettant la géolocalisation de l’utilisateur en cas de problème, un haut-parleur et un micro afin de rentrer en communication avec ce dernier quand il a besoin d’aide, et une carte Sim. La technologie prend ensuite le relais : quand un incident est identifié, une alerte est lancée vers un opérateur en veille permanente - Securitas - qui contacte l'agent, déclenche les secours si besoin et informe l'employeur. La présence d'un bouton SOS est aussi très utile pour permettre à l'agent d'émettre une alerte manuellement et de façon proactive, d'une simple pression, en cas d'agression ou de situation conflictuelle. La solution se distingue enfin par sa polyvalence, grâce à un module IA Assist. Cette technologie apprenante permet un calibrage automatique des pré-alertes et alertes via un système intelligent qui adapte automatiquement les paramètres de détection au porteur en fonction de ses habitudes de travail (travail en itinérance, en position assise, en hauteur, en position allongé)."

Jean Félix, Chef du Pôle Hygiène et Sécurité, DIRO
Olivier Becking, Assistant Prévention au Pôle Hygiène et Sécurité, DIRO

Articles associés