• Sourd ou malentendant ?
  • 0 811 702 703
    0,05 €/appel + prix de l'appel

François Sauvadet, Assemblée des départements de France : « optimiser nos achats publics grâce à l’appui stratégique de l’UGAP »

Reportage Mis à jour le vendredi 29 juillet 2022

Alors que l’UGAP et l’Assemblée des départements de France ont signé en mars 2022 le renouvellement de leur convention de partenariat remontant déjà à 2016, François Sauvadet, président de l’association revient en vidéo sur l’enjeu stratégique d’une telle collaboration.

« Dans un contexte de rationalisation de la dépense publique, c’est dire l’importance d’avoir un partenaire solide comme l’UGAP pour rationaliser nos achats ! ». Voilà comment François Sauvadet, président de l’Assemblée des départements de France (ADF) commente le partenariat stratégique qui unit son association avec la centrale d’achat public. Alors que les deux entités ont signé en mars 2022 le renouvellement de leur convention de partenariat remontant déjà à 2016, « c’est pas moins de 615 millions d’euros d’achats publics qui sont réalisés chaque année par les départements via ce grand opérateur national », poursuit l’intéressé.

Optimiser le rôle d’action sociale des départements

Massifier, rationaliser les dépenses, oui, « mais tout en veillant à favoriser l’accès des PME aux marchés publics! », avertit François Sauvadet, rappelant ainsi que « l’UGAP et l’ADF gardent en partage cet impératif de RSE » dans le cadre d’un tel partenariat. Cybersécurité, dématérialisation, transition écologique…, si de tels sujets clés s’imposent largement aux collectivités, départements en tête, « nous allons échanger plus encore avec l’UGAP en la matière afin d’optimiser nos politiques d’achat dans ces domaines », poursuit François Sauvadet.

Alors que la performance de l’achat public s’impose également comme un levier clé pour optimiser le rôle d’action sociale des départements (inclusion des personnes handicapées, télémédecine…), l’intéressé souligne ainsi « ce besoin fort d’expertise envers les acheteurs publics qui peuvent nous conseiller, et ce, dès lors qu’ils sont détachés des contingences matérielles ou de fournisseurs soucieux de vendre leurs produits. Un rôle d’interface que nous attendons de l’UGAP et qu’elle remplit aujourd’hui largement ».

 

Articles associés