• Sourd ou malentendant ?
  • 0 811 702 703
    prix d'un appel local depuis un poste fixe

GHT "Hôpitaux de Provence" : des dépenses optimisées et mutualisées grâce à un SI achats dédié

Mis à jour le lundi 02 septembre 2019

photo santé

En misant sur un outil unique de pilotage des achats édité par Agysoft, titulaire de l’UGAP, le GHT "Hôpitaux de Provence" entend piloter via une seule et même plateforme les quelques 700 millions d’euros de dépenses générées par treize établissements de santé des Bouches-du-Rhône. Retour sur les enjeux d’une telle opération stratégique avec les représentants de cet acteur hospitalier.

Les achats hospitaliers, au cœur de la transformation des établissements de santé ? Preuve en est dans les Bouches-du-Rhône où la fonction achat est en première ligne dans la structuration du tout nouveau GHT des Hôpitaux de Provence, et ce, via le déploiement, avec l’appui de l’UGAP, d’un outil de pilotage des achats flambant neuf – co-financé par l’ARS -, et commun aux treize établissements de santé et l’HIA LAVERAN de ce Groupement Hospitalier de Territoire.

L’objectif ? « Piloter via une seule et même plateforme les quelques 700 millions d’euros de dépenses générées par l’ensemble du GHT », explique Jeanne de Poulpiquet, directrice achat de l’AP-HM et directrice achats "Hôpitaux de Provence", qui a ainsi fait appel, début 2019, aux services de l’éditeur Agysoft, titulaire d’un marché via la centrale d’achat public. « Passer par l’UGAP nous a permis de gagner un temps considérable », constate Marc Veuillet, directeur adjoint au Centre Gérontologique Départemental de Marseille responsable du pilotage du projet SI achats « de quoi nous permettre de disposer sur étagère d’un outil très fonctionnel adapté à nos besoins et nos contraintes financières ».

Fichier fournisseurs unique

Alors que la mise en œuvre des quelques 135 GHT, dans les quatre coins de l’Hexagone suppose des changements culturels et organisationnels de taille au sein des établissements de santé, encore faut-il mutualiser de manière intelligente leurs moyens respectifs, achats en tête. « Or, ce SI achats unique, opérationnel début 2020, va justement faciliter de telles synergies, développe Marc Veuillet, en nous aidant à parler un même langage, via l’harmonisation de nos méthodes et documents de travail », souligne Marc Veuillet.

Ainsi, cet outil intuitif, doté d’un module rédactionnel, de gestion ou encore de suivi administratif des marchés, va permettre « le pilotage de l’ensemble de notre relation fournisseurs, avec pas moins de 5000 prestataires qui vont transiter via cette plateforme, dont 80 % d’entre eux sont déjà communs à nos quatorze établissements », explique Jeanne de Poulpiquet. Et d’ajouter : « c’est pourquoi, nous œuvrons depuis plusieurs mois déjà sur la définition d’un fichier fournisseurs unique, qui est le tout premier document de travail harmonisé pour l’alimentation évolutive des données du SI ».

Jeanne de pouliquet

Conduite au changement

On l’aura compris, si l’intérêt d’une telle solution ergonomique est bien de booster « la professionnalisation des pratiques achats pour préparer au mieux la convergence de l’ensemble de nos marchés publics d’ici à 2021 », poursuit l’intéressée, encore faut-il mener en amont « une véritable conduite au changement, précisément facilitée par ce nouvel SI », indique Jeanne de Poulpiquet, tout en rappelant que « 40 référents ont été identifiés au sein du GHT pour former d’ici la fin de l’année les utilisateurs à l’outil ». De quoi faire émerger à terme « une fonction achat mutualisée à l’échelle du GHT, aussi agile que réactive, propre à accompagner les projets médicaux stratégiques de notre territoire ».

Articles associés

L'UGAP adhère au code déontologique de la Fevad et au système de Médiation du e-commerce.