• Sourd ou malentendant ?
  • 0 811 702 703
    prix d'un appel local depuis un poste fixe

Guyane : à l’hôpital de Cayenne, un pôle mère-enfants remis à neuf

Mis à jour le mercredi 11 juillet 2018

Pour équiper son pôle mère-enfants en pleine extension, l’hôpital de Cayenne, en Guyane, s’est adjoint les services de l’UGAP avec la commande d’un million d’euros de matériels biomédicaux. Retour sur cette opération réussie attestant de la mission clé de service public assurée par la centrale d’achat jusque dans les départements d’outre-mer.

Deux salles de césarienne, seize lits de réanimation néonatale, treize berceaux de soins intensifs, quatre berceaux de soins continus pédiatriques…, le pôle femmes enfants du CH de Cayenne – aménagé par l’UGAP – fait largement la fierté du département de Guyane.

« Face aux besoins grandissants de notre territoire en la matière, avec plus de 3000 naissances par an, nous avons opté pour l’extension de notre pôle mère-enfant en nous appuyant sur les services d’aménagement de la centrale d’achat », explique Paulo Matison, ingénieur en chef biomédical au sein du CH dont la maternité est classée aujourd’hui niveau 3.

Territoire distant

Pour équiper les 85 000 m2 de superficie de ce nouveau bâtiment annexé à l’hôpital, pas moins d’un million d’euros de commandes de matériels biomédicaux flambant neufs ont ainsi transité via l’UGAP. A l’instar des échographes, couveuses, moniteurs, mobiles de radiologie, etc., auquel s’ajoute du mobilier classique ou encore des systèmes de ventilation, de climatisation et de traitement d’air.

« Passer par l’UGAP nous a permis de largement optimiser les coûts de tels équipements bien trop onéreux à acheter sur place. Et pour cause : en nous appuyant sur l’établissement public, nous avons pu faire jouer à plein l’effet massification et ainsi profiter de tarifs plus attractifs, au-delà des spécificités propres à un territoire distant comme le nôtre, et les contraintes associées en terme d’accessibilité, d’acheminement…».

Souplesse logistique et comptable

Transportés par bateaux du port du Havre jusqu’à Cayenne, les matériels ont pu être livrés en une seule fois, garantissant ainsi une simplicité logistique. « A laquelle s’ajoute une souplesse comptable en terme de paiement assurée par l’UGAP, et ce, pour éviter tout impact significatif sur la trésorerie de notre hôpital ».

Malgré la distance géographique, « chaque titulaire a envoyé un représentant sur place pour former notre personnel à l’utilisation de ces équipements techniques, preuve de l’accompagnement de l’UGAP en amont et en aval du projet », précise Paulo Matison, pour qui « l’appui de la centrale d’achat a favorisé la réussite d’une telle opération, contribuant ainsi à renforcer la performance de notre hôpital pour le plus grand bénéfice de nos patients ».

Articles associés

L'UGAP adhère au code déontologique de la Fevad et au système de Médiation du e-commerce.