• Sourd ou malentendant ?
  • 0 811 702 703
    prix d'un appel local depuis un poste fixe

L'UGAP lauréat du Prix des délais de paiement

Mis à jour le mardi 21 février 2017

Salué comme organisme public le plus vertueux lors des 3èmes Assises des Délais de Paiement organisée le 8 juin 2016 à Bercy, l'UGAP a su convaincre le jury grâce à ses pratiques exemplaires - affacturage collaboratif en tête - pour améliorer la trésorerie de ses fournisseurs. Focus.

« Cette récompense vient couronner un véritable projet d'établissement porté par notre direction, mais aussi la DSI, la direction financière et comptable, etc. ». C'est en ces termes que Marc Thiercelin, directeur de la qualité, de l'emploi local et des politiques publiques de l'UGAP, s'est exprimé le 8 juin 2016 à Bercy lors de la remise du prix des délais de paiement attribué à la centrale d'achat public.

Ce prix décerné lors de la 3ème édition des Assises des Délais de Paiement est tombé à point nommé, à savoir le jour même de la remise officielle, toujours à Bercy, du label Relations Fournisseur Responsables de la centrale, renouvelé pour une période de trois ans (2016/2018). Deux distinctions qui en disent long sur l'engagement de l'UGAP pour entretenir des relations équilibrées avec ses fournisseurs.

Des fournisseurs payés en trois jours

Primé pour la première fois dans la catégorie « organisme public » de ces assises (voir encadré), l'UGAP a, en effet, su convaincre le jury grâce à ses pratiques exemplaires en matière de délais de paiement propres à améliorer la trésorerie de ses fournisseurs. Si la centrale d’achat affiche un délai de paiement moyen de ses fournisseurs à 29 jours - paramétré dans son système d'information SAP – elle leur propose depuis 2015 une alternative innovante pour leur offrir des conditions de paiement encore plus avantageuses : un système d'affacturage inversé collaboratif permettant un règlement des factures en trois jours environ.

Le principe d’une telle solution ? Permettre aux 600 fournisseurs de l'UGAP de céder librement leurs factures, en totalité ou au cas par cas, selon leurs besoins de trésorerie, à la Banque Postale Crédit Entreprises, sélectionnée suite à une mise en concurrence. Les factures réglées aux fournisseurs par la banque sont ensuite payées par l'UGAP à cette dernière à l'échéance de 30 jours.

Une initiative pionnière dans la sphère publique

« Nous sommes le premier acteur public à proposer un tel programme d'affacturage inversé collaboratif. Il permet aux entreprises, en particulier les TPE / PME, de bénéficier de meilleures conditions tarifaires que si elles faisaient appel à un factor individuellement », souligne Marc Thiercelin. Car en effet, l'UGAP  n'a pas hésité à faire valoir auprès de la banque ses volumes d'achats importants (plus de 2,3 milliards d'euros en 2015) et la qualité de sa signature pour négocier des conditions intéressantes au profit de ses fournisseurs.

Outre la souplesse du dispositif – une cession partielle des factures est possible et la banque ne procède à aucune évaluation en amont des dossiers fournisseurs – la centrale a obtenu des taux (commission de financement et de gestion) et un pourcentage de fonds de garantie très attractifs, nettement en deçà de ceux du marché. Résultat : les fournisseurs peuvent récupérer une part plus importante de leurs créances qu'avec une solution d'affacturage classique, d’autant que l’UGAP ne perçoit, de son côté, aucune rémunération.

Des taux avantageux pour les fournisseurs

« Eu égard de la part importante de TPE / PME – environ 60 % - au sein de notre panel fournisseurs, l'UGAP est d'autant plus attachée à leur santé financière, gage de leur performance. D'où la pertinence de l'affacturage inversé collaboratif, qui s'inscrit dans l'intérêt de toutes les parties », analyse Marc Thiercelin, en rappelant que la solution mise en place bénéficie de deux processus innovants déployés par la centrale : « la dématérialisation des  factures, déjà à hauteur de 80 % - et 100 % d'ici 2017 - permettant d'accélérer leur traitement, et l'existence d'une plateforme d'échanges entre l'UGAP et ses fournisseurs – l'extranet SiNoE – offrant en temps réel une visibilité sur le statut des factures cédées ou non, et permettant de sélectionner les factures à financer».

Pour François Perret, directeur général de l'association Pacte PME, dont l'UGAP est l'un des membres, « cette expérience réussie menée par la centrale d'achat montre que l'affacturage inversé est non seulement possible mais souhaitable pour le développement des PME françaises ». Un avis partagé par Pierre Pelouzet, médiateur des entreprises et membre du jury : « Ce prix attribué à l'UGAP consacre cette initiative d'affacturage inversé sur laquelle se penche d'ailleurs aujourd’hui la médiation et le ministère de l'économie ».

Interview BFM Business de Pierre Pelouzet :

Le secteur public, mauvais payeur

Emmanuel Macron, lui-même, s'est exprimé lors de cette remise de prix pour saluer les bons comportements dans le secteur public comme privé « même s'ils restent très minoritaires ». Alors que la France est championne d'Europe des petits retards de paiement (établis à 12,6 jours début 2016 selon le cabinet Altares), « cette tendance de fond pénalise d'abord les entreprises innovantes qui ont besoin de trésorerie pour se développer», a déploré le ministre, décidé à renforcer les sanctions contre les mauvais payeurs avec une mesure dans le projet de loi « Sapin 2 », « tout en mettant l'accent dans les prochains mois sur le secteur public ».

En effet, selon une étude réalisée par le cabinet Teresa Monroe, six fournisseurs sur dix ont été payés en retard par le secteur public en 2015. Dans le viseur : les hôpitaux, suivis des collectivités et des administrations publiques…

Ecouter l'interview de Marc Thiercelin sur BFM Business :


Palmarès des Assises des Délais de Paiement 2016
Outre l’UGAP, lauréat dans la catégorie organisme public, la 3e édition des Assises des Délais de Paiement a distingué les entreprises Silix et Outilacier dans la catégorie PME, Terreal dans la catégorie ETI, Société Générale dans la catégorie grands comptes et enfin la ville de Nœux-les-Mines (62) dans la catégorie Territoires. « C’est un véritable honneur pour une collectivité comme la nôtre d’être lauréate, je suis à la fois surpris et ému », a déclaré Serge Marcellak, maire de cette commune de 12 500 habitants qui paie ses fournisseurs en 20 jours et entend réduire un tel délai à 16 jours d’ici 2017.

Articles associés

L'UGAP adhère au code déontologique de la Fevad et au système de Médiation du e-commerce.