• Sourd ou malentendant ?
  • 0 811 702 703
    0,05 €/appel + prix de l'appel

Montpellier Méditerranée : « des bus Urbanway écologiques pour un centre-ville à faibles émissions de CO2 »

développement durable Mis à jour le jeudi 14 mars 2019

En faisant l’acquisition, via l’UGAP, de 11 bus Urbanway roulant au GNV, Montpellier Méditerranée Métropole - pionnière dans l’abandon du diesel pour son parc de bus - booste sa politique globale de mobilité propre. Explications d’Olivier Merliaud, directeur général adjoint des services au sein du département des Services Publics de l’Environnement et des Transports de l’agglomération.

Bus GNV

-Pourquoi votre agglomération a choisi d’acquérir en 2018 11 bus Urbanway écologiques ?

L’acquisition de 11 bus Urbanway de 12 mètres avec une motorisation GNV (Gaz Naturel pour Véhicules) s’inscrit dans le cadre du programme de renouvellement de la flotte de bus urbains mis en service sur le réseau de notre agglomération. Ces bus ont été déployés sur le réseau TaM en remplacement de bus qui circulaient depuis plus d’une quinzaine d’années. Rappelons que c’est depuis déjà l’an 2000 que Montpellier Méditerranée a abandonné la motorisation diesel pour des bus plus écologiques roulant au GNV. Depuis, tous les nouveaux bus urbains qui sont commandés fonctionnent avec une motorisation GNV : ils sont moins bruyants, rejettent moins de particules fines, moins d’odeur et moins de CO2 que les bus fonctionnant au diesel.

-En quoi cet achat stratégique s’intègre-t-il dans la politique plus large de mobilité adoptée par Montpellier Métropole ?

En juillet 2016, la Métropole a signé avec son exploitant TAM la charte « Objectif CO2, les transporteurs s’engagent » proposée alors par le Ministère de l’Ecologie et par l’ADEME. L’objectif visé ? La réduction des émissions de dioxyde de carbone, et plus précisément une baisse de 3% des émissions de CO2 sur 3 ans. Le pari sera tenu grâce à notre flotte de bus 100 % GNV sur les lignes urbaines mais aussi grâce à l’acquisition en 2019 de 15 bus fonctionnant au bioéthanol qui équiperont les lignes suburbaines. Et on réfléchit déjà à des bus 100 % électriques pour équiper nos futures lignes de bus à haut niveau de service ! Cette offre de bus « verte » de 36 lignes vient en complément d’un réseau structurant composé de 4 lignes de tramway et bientôt 5, permettant ainsi un maillage très fin du territoire métropolitain pour des déplacements facilités en transport collectif.

Merliaud

En complément de cette offre bus-tramway, Montpellier Méditerranée Métropole développe également les services de mobilité avec des vélos en libre-service, des services d’auto-partage, des parkings d’échanges tramway, des bornes de recharge pour véhicules électriques. A travers son action en faveur de l’intermodalité, la Métropole tient ses engagements en termes d’amélioration de la qualité de l’air. A cet égard, Montpellier Méditerranée Métropole a répondu à l’appel à candidatures du gouvernement pour la mise en place d’une Zone à Faibles Emissions (ZFE) sur le centre-ville.

-Pourquoi avoir choisi de passer par l’UGAP pour une telle commande, en 2018 ?

En 2014, la Métropole a fait le choix de signer avec l’UGAP une convention partenariale qui a été reconduite en 2018 pour 4 ans. Cette convention donne accès à des tarifs préférentiels et simplifie la procédure de commande publique pour notre collectivité, la centrale d’achat public étant chargée de la passation des marchés. Le volume de commandes représenté par l’acquisition des bus donne également accès à des tarifs plus avantageux sur toutes les commandes passées avec l’UGAP à la fois pour tous les services de la Métropole mais également pour les communes membres et pour les satellites de la Métropole.

Articles associés