• Sourd ou malentendant ?
  • 0 811 702 703
    0,05 €/appel + prix de l'appel

Nadège Baptista, préfète déléguée pour l’égalité des chances : l’UGAP rejoint le réseau « Les entreprises pour la cité »

Mis à jour le mercredi 06 octobre 2021

Lundi 27 septembre, Nadège Baptista, préfète déléguée pour l’égalité des chances en Seine et Marne a signé avec Edward Jossa, président de l’UGAP la charte d’engagement pour la mise e œuvre des dispositions en faveur de l’inclusion et de l’insertion professionnelle, dans les locaux de l’UGAP à Champs-sur-Marne. Interview.

- Madame la Préfète déléguée pour l’égalité des chances, quel est le but poursuivi par le PAQTE en Seine et Marne ? Est-ce que d’autres entreprises ou établissements dans le département ont signé cette charte ou projettent de la signer ?

Paqte

Le « pacte avec les quartiers pour toutes les entreprises » est une convention sur trois ans entre les entreprises de Seine-et-Marne et l’Etat, visant à œuvrer en faveur de l’inclusion et de l’insertion professionnelle des habitants, et en particulier des jeunes. Cet engagement fait ainsi écho au programme « 1 jeune 1 solution », visant à identifier une solution pour chaque situation individuelle : alternance, contrats aidés, insertion… Notre conventionnement s’articule en 4 axes structurants : sensibiliser, former, recruter et acheter. En signant cette charte d’engagement, la centrale d’achat public affirme sa volonté de travailler avec l’ensemble des partenaires publics et privés au service de l’inclusion dans l’emploi et d’accompagner le développement d’une responsabilité sociale et territoriale du monde économique. A ce jour, 30 entreprises du département ont signé cette charte d’engagement. Et nous souhaitons pérenniser ces engagements pour 2022 et capitaliser sur ce réseau d’entreprises partenaires.

- Quels sont les populations concernées dans ce département ? Et vous êtes-vous fixés des objectifs chiffrés à atteindre sur les 3 ans – ou des vœux - concernant le nombre de personnes embauchées, le pourcentage de formations reprises…

Le département compte 76 490 demandeurs d’emploi en catégorie A au 2ème trimestre 2021, dont 11 160 jeunes de moins de 25 ans, soit 15%. En parallèle, on constate des postes vacants, dans les domaines de la logistique, du transport ou encore de l’hôtellerie. En s’appuyant sur le réseau territorial de Pôle emploi et les missions locales, nous pouvons changer les choses. Le conventionnement et le fonctionnement en réseau permettra de réaliser une meilleure adéquation entre offre et demande d’emplois, et de générer davantage d’opportunités pour les jeunes dans ce département. Nos objectifs s’expriment en termes de développement des contrats d’apprentissage et de nombre de contrats aidés conclus dans le secteur marchand (CIE), mais également non marchand (PEC).

- Qu’attendez-vous d’un établissement public comme l’UGAP, centrale d’achat public, en signant cette charte d’engagement ?

Paqte

Nous souhaitons que l’UGAP avec la démarche qu’elle a entreprise depuis plusieurs années, poursuive ses efforts et puisse valoriser ce qu’elle fait déjà. Les initiatives présentées, à l’image de l’accueil de stagiaires des quartiers prioritaires au sein de l’établissement, sont déjà exemplaires. Nous pouvons également saluer le taux d’alternants et leur accompagnement en phase d’intégration. L’UGAP pourra s’inscrire dans la continuité de ces actions, mais également innover pour l’égalité des chances, dans un cadre partenarial.

- Quel sont concrètement les engagements de l’Etat et le dispositif de suivi mis en place ?

Les services de l’Etat s’engagent à apporter un appui aux entreprises et à l’établissement public qu’est l’UGAP dans ce dispositif. Ainsi, les signataires sont membres du club « Les entreprises s’engagent de Seine-et-Marne ». Elles s’engagent ainsi à participer à une dynamique collective. Nous avons mandaté l’association « Les entreprises pour la cité » pour animer le réseau et accompagner les entreprises dans la réalisation de leurs engagements. Dans ce cadre, les réunions seront régulières et les actions partenariales pourront être évaluées au regard de leur portée concrète sur le territoire.

Articles associés