• Sourd ou malentendant ?
  • 0 811 702 703
    prix d'un appel local depuis un poste fixe

Occitanie : interview de Pascal Mailhos, préfet de la région

témoignages Mis à jour le vendredi 10 février 2017

Alors que l’UGAP vient d’ouvrir en Occitanie une direction territoriale dédiée, Pascal Mailhos, préfet de la toute nouvelle région revient sur la présence capitale des équipes de la centrale d’achat dans ce territoire à la pointe de l’innovation.

  • Pourquoi l’inauguration d’une nouvelle direction de l’UGAP en Occitanie s’avère-t-elle stratégique pour la région ?

Avec la réforme territoriale, les services de l’Etat des anciennes régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon se sont réorganisés pour mettre en œuvre les politiques publiques à l’échelle de la nouvelle région Occitanie, et en particulier la politique achat. Grâce à la création d’une direction de l’UGAP dans notre territoire, l’État peut donc compter sur une équipe de proximité de 45 personnes, réparties entre Toulouse et Montpellier qui tient compte de cette nouvelle carte des régions. Cette ouverture d’une nouvelle délégation, spécifique à l’Occitanie, correspond à l'orientation organisationnelle de l'Etat. Elle démontre la capacité de l’UGAP à s'adapter aux changements et aux réformes de l’État, à modifier son organisation pour renforcer sa présence et sa puissance commerciale, au plus près, dans les territoires. Il est important de maintenir la capacité régionale à engager des actions d’envergure ainsi que de trouver les synergies efficaces au service des entreprises de notre territoire.

  • Quelle collaboration de proximité cette direction territoriale peut-elle nouer avec la préfecture ?

L’UGAP est aujourd’hui un acteur incontournable de l’achat public et donc un partenaire important pour l’Etat dans les territoires et donc pour la préfecture de la région Occitanie. En effet, le recours à la centrale d’achat est de plus en plus promu, depuis ces dernières années, par le gouvernement comme un outil de rationalisation des coûts et de simplification des procédures. Le levier économique offert par l’UGAP est certes important mais pas uniquement : nous devons poursuivre les démarches de mutualisation et massification qui visent la qualité et la satisfaction du client utilisateur. La performance et l’efficience des réponses apportées est un point majeur dans la crédibilité de telles pratiques.

Tout un chacun mesure bien que la commande publique – un outil au service de l’économie réelle et locale - est une politique publique à part entière : elle vient servir des actions d’envergure qui dépassent largement les procédures de marchés publics. L’UGAP tient nécessairement compte de ces aspects sociétaux en étant fortement engagée dans les approches d’achats responsables, de développement durable, de soutien aux PME et de l’emploi local.

  • Quelle place peut jouer l’UGAP dans l’écosystème local, notamment pour favoriser le développement économique et l’innovation ?

Rappelons que notre région est une terre d’excellence, favorable à l’innovation et à la recherche à tous les niveaux, tant en termes de dépenses, que de compétitivité et de création d’emplois. Forte de 5,6 millions d'habitants et 13 départements, la région Occitanie, est la quatrième région française en termes de PIB. Avec 3,7 % de son PIB dépensé en recherche et développement, la région présente le taux de R&D le plus élevé de France. Si l’effort de recherche est surtout le fait des entreprises privées, notamment du secteur aérospatial, il faut insister sur celui des administrations publiques de la région (1,5 % du PIB), qui est le plus important des régions françaises.

Cela étant, pour assurer la survie de nos entreprises innovantes dans les premières phases stratégiques de leur développement, encore faut-il leur permettre d’engranger des commandes. Et l’on sait combien il est difficile pour une start-up de développer à la fois son prototype et sa recherche… et en même temps d’assurer une démarche commerciale pour aller à la conquête de clients et prospects. Aussi, la convention d’innovation signée récemment entre l’UGAP et la région pour soutenir les start-up locales apporte des réponses concrètes à ces problématiques avec des outils opérationnels d’identification des jeunes pousses, de référencement et surtout d’accompagnement. Cette démarche est réellement pertinente : elle va mettre en synergie les atouts et ressources existantes pour renforcer la compétitivité des entreprises innovantes de la région.

Articles associés

L'UGAP adhère au code déontologique de la Fevad
et au système de Médiation du e-commerce.