• Sourd ou malentendant ?
  • 0 811 702 703
    prix d'un appel local depuis un poste fixe

Occitanie : une consultation citoyenne 2.0 pour imaginer le lycée de demain

innovation Mis à jour le mercredi 20 mars 2019

Démocratie participative oblige, la Région Occitanie réinvente ses lycées en donnant la voix aux citoyens. Organisée avec la start up Bluenove, cette consultation en ligne a réuni plus de 350 participants – lycéens, parents d’élèves, profs, proviseurs…-, et a permis d’identifier dix propositions concrètes, testées dans les prochains mois.

Démocratie participative

Des jardins participatifs pour enrichir les menus des cantines scolaires, des salles de détente et d’études plus conviviales, des challenges Inter-lycées pour mieux se connaitre… Autant de propositions citoyennes recueillies fin 2018 par la région Occitanie via un vaste débat en ligne participatif « Imaginons ensemble le lycée de demain » piloté avec la start-up Bluenove, sous-traitant des titulaires Eurogroup/SCC*. De quoi largement attester de l’engagement du territoire en faveur de la démocratie participative.

« C’est la troisième consultation grand public que nous avons lancée sous l’impulsion de Carole Delga, présidente de la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée », raconte Laurène Streiff, directrice déléguée à la direction de la coordination de l’innovation au sein du Conseil régional, qui a choisi, de faire appel à l’UGAP « pour identifier au plus vite la solution de civic tech adaptée, et ce, dans le respect des délais impartis ».

Une consultation en quatre étapes

Ainsi, dès l’été 2018, l’acteur public décide de recourir aux services de Bluenove afin d’organiser - d’octobre à décembre - un tel débat en ligne. « Seul un mois de préparatifs a été nécessaire en amont pour que Bluenove calibre de A à Z le débat, et ce, via la personnalisation – selon nos besoins - de sa plateforme numérique connectée à notre système d’identification sous LaRegionCitoyenne.fr ». Car en effet, si la valeur ajoutée d’un tel éditeur est de fournir un outil de concertation clé en main propre à cadrer de telles consultations, « encore fallait-il réfléchir, avec le chargé de projet de Bluenove sur les contenus à mettre au débat», précise la cadre du conseil régional, qui a opté pour le plus haut niveau de prestations en matière de suivi et conseil.

Lors de comités techniques et de pilotage réguliers, la start up et l’acteur public ont, in fine, co-construit une consultation structurée en quatre étapes clés qui se sont succédée durant trois mois : questionnaire initial de cadrage, recueil d’idées, transformation des idées en projets concrets et enfin, priorisation des projets au travers d’un vote en ligne. A chaque étape de débat, les utilisateurs ont consacré en moyenne 10 à 15 minutes pour poster leurs commentaires et leurs idées, moyennant la création d’un compte citoyen d’authentification sur la plateforme.

Trouver de nouvelles solutions

Plus de 6 000 visiteurs uniques

« Au-delà de la méthodologie très étudiée de l’expert qui nous a aidé à poser les bonnes questions, la solution Bluenove nous a permis de cibler les profils adéquats. Et surtout de massifier une telle consultation numérique pour toucher des milliers de citoyens – lycées, parents d’élèves, proviseurs, profs,… – que nous n’aurions jamais pu solliciter en nombre sans le recours à un outil numérique de concertation. D’autant que le prestataire a aussi été force de proposition pour valoriser la démarche sur les réseaux sociaux et aussi via les canaux ad hoc : infos auprès des réseaux de parents d’élèves, flyers dans les manuels de rentrée scolaire, etc.», indique l’intéressée, satisfaite des résultats obtenus : pas moins de 6000 visiteurs uniques et qualifiés sur la plateforme et 363 participants qui ont activement et qualitativement pris part au débat.

Au regard de la masse d’infos à traiter in fine, le prestataire s’est chargé du travail de veille des différentes réponses pour mieux les regrouper et synthétiser dans un cahier de recommandations citoyennes. « Un travail d’analyse facilité par le système Bluenove en lui-même – assorti d’un dispositif d’intelligence artificielle – permettant de capter les mots-clés et repérer les idées pertinentes le plus souvent suggérées », précise Laurène Streiff, en indiquant qu’à l’issue de la consultation, « 18 propositions concrètes ont pu être identifiées, dont 10 priorisées par les citoyens ». Elles sont aujourd’hui en cours d’étude technique, avant le vote prochain d’un plan d’actions par les élus régionaux. Ensuite, les idées citoyennes seront testées sur le terrain, dès 2019, dans certains établissements volontaires parmi les 270 lycées d’Occitanie. De quoi rendre les habitants et usagers toujours plus décisionnaires des actions publiques qui les concernent.

*La solution logicielle de la société Bluenove appartient à la bibliothèque d’éditeurs de la société SCC, titulaire d’un marché UGAP.

Articles associés

L'UGAP adhère au code déontologique de la Fevad et au système de Médiation du e-commerce.