• Sourd ou malentendant ?
  • 0 811 702 703
    prix d'un appel local depuis un poste fixe

Papier recyclé : des offres en conformité avec la règlementation

développement durable Mis à jour le lundi 23 janvier 2017

Alors que la part d’achat de papier recyclé pour l’Etat et les collectivités territoriales doit être, a minima, de 25 % à partir du 1er janvier 2017 et de 40 % dès janvier 2020, l’UGAP propose d’ores et déjà une offre de produits répondant à cette réglementation.

25 %. Telle est part d’achat de papier recyclé qui s’impose à l’Etat, aux collectivités et leurs groupements, à compter du 1er janvier 2017 conformément à l’article 79 de la loi du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte. Un part qui va grimper à 40 % dès janvier 2020 !

Pour aider les acteurs publics à répondre à une telle obligation, l’UGAP, qui achète pour ses clients près de 25 000 tonnes de papier par an, met à leur disposition une offre de papiers de reprographie éco-responsables. « Ceux-ci doivent respecter au moins l’un des deux critères suivants : être composés de fibres issues de forêts gérées durablement, à hauteur de 35 % minimum, et/ou de fibres recyclées à hauteur de 50 % minimum », rappelle Stéphane Colon, chef du département périphériques informatiques et consommables au sein de la centrale d’achat. Et d’ajouter : « Certains produits sont certifiés FSC, PEFC ou encore Ange Bleu et Cygne Blanc».

Des ramettes aux fournitures de bureau

Au-delà du papier de reprographie, la centrale propose une offre de fournitures de bureau – dont le marché sera renouvelé en avril 2017 – avec des cahiers, bloc-notes, pochettes, dossiers suspendus…, conçus, pour certains, à partir de fibres recyclées. En effet, lors de la mise en concurrence, l’UGAP a valorisé les aspects durables de l’offre avec un critère performance en matière de développement durable pondéré à 20%.

« Au sein du cahier des charges, 341 produits, soit 19% du bordereau, devaient impérativement présenter une caractéristique environnementale » précise Stéphane Colon. Preuve que l’UGAP n’a pas attendu la réglementation pour accompagner ses clients publics dans leur démarche de développement durable.

Voir l'offre...

Le saviez-vous ?

Dans le cadre de son dernier marché de papiers de reprographie éco-responsables, lancé en 2014, l’UGAP a exigé des titulaires qu’ils réalisent une formation de leurs équipes sur le thème de la santé et la sécurité au travail.

Articles associés

L'UGAP adhère au code déontologique de la Fevad et au système de Médiation du e-commerce.