• Sourd ou malentendant ?
  • 0 811 702 703
    prix d'un appel local depuis un poste fixe

« Participer à l’évolution du mobilier scolaire à l’heure du digital »

témoignages Mis à jour le vendredi 13 janvier 2017

Sélectionnée par l’UGAP pour l’industrialisation du mobilier nomade Sofy lauréat du concours Jean Prouvé, la PME Rodet, basée dans la Drome, est enthousiaste à l’idée de participer à l’évolution du design scolaire de demain à l’heure du digital. Explications de Nicolas Ginies, directeur général de la société.

  • En tant que fabricant de mobilier, pourquoi avoir décidé de postuler à l’appel d’offre de l’UGAP dans le cadre du concours Jean Prouvé ?

Nicolas Ginies : Notre PME, Rodet, basée dans la Drôme et fabricant français depuis 1948 de mobiliers de restauration, d'hébergement, scolaire…, en tube métallique a toujours cherché à se démarquer de ses concurrents par le design, la créativité et la réactivité. En tant que société de taille modeste (chiffre d’affaire de 10 millions €, effectif de 80 salariés), telle est notre marque de fabrique pour rivaliser avec les poids lourds du secteur. Voilà pourquoi le concours Jean Prouvé - et l'état d'esprit qu'il véhicule - a suscité notre attention dès la genèse du projet porté en 2015 par le ministère de l'Education avec l'appui de l'UGAP. D’autant que nous réalisons, rappelons-le, déjà la moitié de notre chiffre d’affaires auprès du secteur public. C'est dire si nous sommes ravis d'être aujourd'hui le titulaire de l'appel d'offre dans le cadre de ce concours, et ce, pour lancer la production du prototype Sofy, mobilier nomade lauréat dans la catégorie « Lycée ».

  • Comment qualifieriez-vous l’état d'esprit véhiculé par un tel concours ?

NG : Celui de réinventer le design scolaire, projet auquel nous croyons fermement. Ainsi, ce concours est une formidable opportunité pour Rodet de participer à l’évolution du mobilier scolaire à l'heure de l'école numérique. Et ce, en l'adaptant aux impératifs de refondation de l'école en terme d'innovation pédagogique et d'usages digitaux. Conçu par le designer Pierre Abello, le mobilier Sofy s'inscrit pleinement dans cette logique. Aussi, lorsque nous avons répondu à l'appel d'offres, nous avons respecté le plus fidèlement possible le concept du designer avec lequel nous avons régulièrement échangé. Des contacts fructueux également établis avec les experts UGAP afin d’être en ligne sur la philosophie du projet, un corollaire essentiel pour apporter la réponse la plus juste au regard des contraintes techniques.

  • Quand Rodet va-t-il s’atteler à la production de Sofy ?

NG : La commercialisation du mobilier doit démarrer début 2017, la production de Sofy commence quelques mois avant. Pour ce faire, nous avons déjà conçu les gabarits et outillages ad hoc pour optimiser le lancement de la phase d'industrialisation de ce mobilier flexible qui se distingue par sa surface de travail adaptée à l'introduction de tablettes numériques et d'ordinateurs portables au sein des lycées. De quoi introduire de l’interactivité dans  les salles de cours.

Articles associés

L'UGAP adhère au code déontologique de la Fevad
et au système de Médiation du e-commerce.