• Sourd ou malentendant ?
  • 0 811 702 703
    prix d'un appel local depuis un poste fixe

Saint-Brice-Courcelles : une nouvelle médiathèque qui joue la carte de la convivialité

Mis à jour le lundi 21 septembre 2020

A Saint-Brice-Courcelles (51), les habitants disposent depuis fin 2019 d’une médiathèque flambant neuve – véritable tiers-lieu culturel - à la surface quasiment doublée par rapport à l’ancienne structure. Retour sur cette opération d’envergure qui a suscité le concours de l’UGAP en termes d’aménagement.

S’il est une commune de la Marne qui emploie les grands moyens pour booster les pratiques culturelles de ses habitants, c’est sans aucun doute Saint-Brice-Courcelles, petite ville de l’agglomération rémoise qui s’est dotée d’une nouvelle médiathèque. Ouvert au public depuis septembre 2019, et équipé de A à Z par l’UGAP, l’édifice remplace l’ancienne bibliothèque, exiguë et vieillissante qui datait de 1983. Plusieurs mois de travaux et un investissement d’environ 1,1 million d’euros ont été nécessaires pour finaliser un tel projet de médiathèque, véritable tiers-lieu culturel qui occupe aujourd’hui un des bâtiments entièrement rénovés de l’école maternelle.

« Forte d’une superficie de 500 mètres carrés – quasiment doublée par rapport à l'ancienne structure, la médiathèque Louis Aragon, conçue pour être accessible aux PMR, se distingue par son caractère à la fois aéré et lumineux »« cet ouvrage joue de nuances comme un drapeau agité par le mistral », se félicite Evelyne Quentin, maire de la commune, qui s’est ainsi adjointe les services de l’UGAP « dont l’offre en mobiliers fonctionnels et flexibles, s’inscrivait largement dans la configuration et la structuration de ce nouvel espace doté d’un grand salon de lecture de 200 m2, d’une salle polyvalente multimédia de 64 mètres carrés et encore d’un espace jeunesse, d’un patio et d’un jardin de lecture ».

Ordinateurs et tablettes sur demande

Point notable de la phase d’aménagement : « la collaboration de notre architecte avec celui de l’UGAP pour permettre un meilleur agencement des espaces, faisant la part belle au digital et au confort des usagers », précise la maire. Ainsi, ces derniers jouissent désormais d’un nouveau lieu de culture et de vie facilitant la circulation de tous, et proposant même des ordinateurs et tablettes disponibles sur demande et consultables sur place. Un établissement convivial, et surtout capital pour ce territoire, « puisqu’il prend toute sa place au sein d’un pôle culturel et sportif regroupant les écoles municipales, le centre social, l’école de musique et le complexe sportif de la ville », conclut Evelyne Quentin, tout en rappelant que « cette médiathèque fut le dernier grand projet du précédant maire Alain Lescouet, qui portait une attention particulière à l’éducation pour tous et au bien-être des habitants ».

Articles associés

L'UGAP adhère au code déontologique de la Fevad et au système de Médiation du e-commerce.