• Sourd ou malentendant ?
  • 0 811 702 703
    0,05 €/appel + prix de l'appel

Transition énergétique : les départements à la manœuvre !

Mis à jour le mardi 07 novembre 2017

Chevilles ouvrières de la transition énergétique dans les territoires, les départements multiplient les initiatives locales en la matière, selon une étude réalisée pour le Congrès ADF 2017, organisé à Marseille, fin octobre dernier, et dont l’UGAP était partenaire. Des actions souvent coûteuses qui peuvent toutefois être rentabilisées via un levier clé : la mutualisation des achats.

Inauguration du premier kilomètre de route solaire dans l’Orne, 43 bornes de recharge électrique déployées dans la Meuse, développement de biocarburants de troisième génération dans les Alpes-Maritimes… Autant d'initiatives écologiques qui attestent du rôle capital des départements en matière de transition énergétique !

Ainsi, une étude menée par l’ADF, Association des départements de France, auprès de 28 conseils départementaux, montre que ces derniers planchent tous sans exception sur des actions clés propres à favoriser le développement durable. Celles-ci s’inscrivent en priorité dans leurs domaines de compétence obligatoire : les bâtiments des collèges, les routes, les mobilités, le logement, etc.

Mutualisation des besoins

Président de l’association 4D, Pierre Radanne réagit à de tels résultats présentés lors du congrès ADF d’octobre 2017 dont l’UGAP était partenaire : « si le réchauffement climatique est un problème planétaire, sa résolution est d’abord territoriale ! Aussi, les départements s’imposent comme l’échelon de proximité incontournable des politiques régionales en matière de transition énergétique ».
Et Valérie Nouvel, vice-présidente transition énergétique, environnement et innovation au sein du conseil département de La Manche, de compléter : « l’une des clés pour favoriser de telles initiatives écologiques au niveau local – souvent coûteuses pour nos territoires dans un contexte budgétaire contraint-, c’est la massification de nos achats ».

La Manche, territoire à hydrogène

Ainsi, au sein du département normand, labellisé territoire hydrogène pour une croissance verte « nous y déployons – notamment à Cherbourg et Saint Lo - un service de vélos à hydrogène qui intéresse également de nombreux autres territoires. C’est pourquoi, nous réfléchissons - au sein du club des élus de l’AFHYPAC* - à une mutualisation de nos besoins pour faire baisser le coût de ces vélos innovants : division du coût unitaire par deux dès le 100éme vélo produit ! », poursuit l’intéressée.

De par son rôle de "mutualisateur", la centrale d’achat, particulièrement engagée en faveur du développement durable, a certainement tout son rôle à jouer pour accompagner les départements dans de telles actions.

*Association française pour l’hydrogène et les piles à combustion

Articles associés

L'UGAP adhère au code déontologique de la Fevad et au système de Médiation du e-commerce.