• Sourd ou malentendant ?
  • 0 811 702 703
    prix d'un appel local depuis un poste fixe

Département du Doubs : plus de 6000 tablettes tactiles au profit des collégiens

innovation Mis à jour le mercredi 13 mars 2019

Six millions d’euros pour l’acquisition de plusieurs milliers de tablettes tactiles, sans oublier l’installation des bornes wifi associées. Voilà l’opération colossale déployée en plusieurs années par le conseil départemental du Doubs dans ses 60 collèges publics et privés. Un chantier complexe et coûteux optimisé via l’appui, notamment, d’un partenaire clé : l’UGAP.

Tablette numerique

S’il est un département qui emploie les grands moyens pour doper les usages numériques de ses collégiens, c’est sans aucun doute celui du Doubs. La preuve : le conseil départemental a investi depuis 2016 pas moins de six millions d’euros pour mettre à disposition de ses quelques 22 000 collégiens, environ… 6 000 tablettes tactiles ! Une opération d’envergure réalisée avec l’appui de l’UGAP.

« C’est dans le cadre du Plan numérique pour l’éducation déployé par le gouvernement de 2016 à 2018 que nous avons entrepris une telle démarche financée par l’Etat, alors que deux de nos collèges avaient déjà été sélectionnés dès 2014 comme pilotes d’un tel programme », confie Bruno Costantini, chef de projet numérique éducatif au sein du conseil départemental. Et de rappeler que sur l’ensemble des I-Pad achetés en cinq ans via la centrale d’achat, « les 1600 dernières commandes ont été financées, mi-2018 – sur les fonds propres de notre département – suite à l’arrêt du plan gouvernemental. De quoi équiper les établissements scolaires restants, désireux de miser eux aussi sur de tels outils ».

Costantini

Infrastructure wifi ad hoc

C’est dire la volonté politique du Doubs de doper le numérique éducatif partout dans les quelques 60 collèges publics et privés de son territoire ! « L’UGAP a largement facilité une telle démarche en nous permettant d’acquérir clé en main des tablettes Apple adaptées à nos besoins. De quoi nous décharger d’une année complexe de procédure d’appel d’offres public avec peut-être, la mise en œuvre d’un dialogue compétitif, puisque c’est la centrale d’achat qui a géré de A à Z la passation d’un tel marché ».

D’autant que la collectivité a fait l’acquisition via l’établissement public « outre de lots de quinze tablettes repartis dans les différents collèges, tous les équipements associés : housses, coqs de protection, etc. Sans oublier l’installation de toute l’infrastructure wifi ad hoc - serveurs, bornes, switch, firewall…- avec l’appui de HPE, titulaire de l’UGAP, ce qui représente plus de la moitié du budget total investi », détaille Bruno Costantini.

Tablette numérique

Profiter d’un prix d’achat en volume

Plus encore, le recours à la centrale d’achat a permis à l’acteur public « de réaliser un gain financier non négligeable, et ce, en massifiant nos commandes de tablettes de manière à bénéficier d’un prix d’achat en volume plus intéressant », indique l’intéressé, évoquant un coût initial par tablette « de 450 euros, réduit in fine à 360 euros, des tarifs que seule une centrale d’achat pouvait nous obtenir ». Au plus grand bénéfice des collèges « qui font aujourd’hui un usage régulier et croissant de ces outils numériques propres à révolutionner les modes d’apprentissage », constate-t-on au conseil départemental.

Articles associés

L'UGAP adhère au code déontologique de la Fevad et au système de Médiation du e-commerce.