• Sourd ou malentendant ?
  • 0 811 702 703
    0,05 €/appel + prix de l'appel

Les objets connectés s'imposent dans l'achat public

Mis à jour le lundi 23 août 2021

Avec l'avènement des Smart Cities, le marché des objets connectés est en plein essor. De nombreux secteurs sont concernés comme ceux du médical, de l'enseignement, du mobilier urbain ou encore de l’électroménager. Mais comment s'y retrouver ? Le point avec Pierre Nguyen, expert technique innovation à l'UGAP.

Vers des territoires intelligents

smart city

« Les villes ont toujours connu de profondes évolutions à travers les siècles comme l'arrivée du tout-à-l’égout ou du métro par exemple. Mais depuis quelques années, la massification urbaine et l'explosion des technologies de l'information incitent à repenser l'organisation de la ville et des services au citoyen. On parle alors de ''ville connectée'' ou de ''ville du futur''. L'idée est de pouvoir mêler les nouvelles technologies aux nouveaux enjeux sociétaux comme le développement durable, la sécurité, la santé, l'enseignement ou tout simplement le bien-être. Dans cette perspective, la mission de l'UGAP est d'aider les collectivités à se moderniser, à effectuer leur transition numérique et énergétique et donc à construire leurs territoires de demain. La période actuelle est particulièrement propice car, d'une part, le coût des technologies a baissé et, d'autre part, les infrastructures et les réseaux sont aujourd'hui assez solides pour supporter ces usages, avec le déploiement de la fibre optique, désormais de la 5G et prochainement de la 6G »

Mesurer pour mieux gérer

pierre nguyen

« L'enjeu est d’intégrer les objets connectés dans le quotidien des usagers en choisissant des innovations utiles et faciles à mettre en œuvre. Sont déjà disponibles à l’UGAP certaines solutions telles que : l’accompagnement à la définition d’une stratégie de territoire intelligent, des cabines de télémédecine, des solutions de traçabilité, de suivi et de sécurisation des biens et des personnes en environnement médical ou encore une multitude de logiciels et applications permettant de répondre à ces enjeux. Dans un avenir proche, les technologies prochainement disponibles à l'UGAP permettront de faire le diagnostic d'une situation pour ensuite proposer des actions correctives. Dans le domaine de l'environnement par exemple, on pourra installer des capteurs pour mesurer des nuisances et récolter ainsi des données objectives avant de trouver des solutions adaptées. L'offre de l'UGAP dans ce domaine comprendra à terme une large gamme de solutions pour améliorer la consommation énergétique des bâtiments, limiter la pollution lumineuse et optimiser la fréquentation des lieux publics. Notre offre comprendra aussi de nouvelles technologies dans des domaines aussi divers que la gestion du stationnement ou bien celle de l'arrosage public. »

Changer les comportements

« Attention cependant : la technologie ne résout pas tout à elle seule. Pour que ces outils numériques s'inscrivent efficacement dans une démarche RSE, il faut qu'ils s'accompagnent d'une prise de conscience générale des utilisateurs. Le rôle de l'humain reste essentiel dans la transition numérique considérable que nous vivons actuellement. Et pour qu'elle soit avantageuse dans les domaines environnementaux, médicaux-sociaux ou encore économiques, l'UGAP propose de nombreux dispositifs d'accompagnement et de formation sur ces nouveaux outils. »

NICE : UN TERRITOIRE NUMERIQUE

Alain Château, directeur de projet Smart City à la Métropole Nice Côte d’Azur :

« Dès 2012, la Métropole Nice Côte d'Azur a voulu suivre le modèle ''Safe, Smart and Green'' en associant la qualité de vie des habitants au développement économique, tout en préservant l'environnement. Pour y parvenir, nous avons fondé notre développement sur l'innovation numérique et fait de notre territoire un véritable laboratoire d'expérimentation à ciel ouvert. C'est ainsi que des projets très innovants ont fait leur apparition comme la « Smart grid multi énergies » expérimentée dans l'écoquartier de Nice Méridia. Ce système permet de mutualiser et d'optimiser les énergies renouvelables sur un espace donné. Nous avons également créé l'application « Metropollen » qui alerte en temps réel, grâce à des capteurs, les habitants concernés par des allergies au pollen. »

En savoir plus


Articles associés