• Sourd ou malentendant ?
  • 0 811 702 703
    prix d'un appel local depuis un poste fixe

Réseau Ile-de-France Mobilités : «accélérer notre projet de dématérialisation des titres de transport »

innovation Mis à jour le vendredi 29 mai 2020

Courant 2019, le ticket de métro – comme les forfaits Navigo semaine et mois – feront leur entrée sur smartphone. Un projet de taille conduit par le réseau Île-de-France Mobilités avec l’appui de l’UGAP. Anne-Laure Ramey, de la direction intermodalités, services et marketing au sein d’Ile-de-France Mobilités, revient sur l’importance de l’accompagnement délivré par la centrale d’achat public.

gren [преобразованный]

-Dans quel cadre s’inscrit le projet de dématérialisation des titres de transport sur smartphone lancé par Île-de-France Mobilités ?

Cette démarche relève d’un projet plus large de modernisation de la billettique propre aux transports d’Ile-de-France, ciblant la refonte de nos équipements, la mise en place d’un nouveau système d’information en interne... Sans oublier, un volet clé dédié, en effet, à la dématérialisation des titres sur mobile. Un axe d’autant plus stratégique qu’il impacte directement les usagers franciliens. Alors que la majorité des habitants de notre territoire dispose d’un smartphone, il était impératif de se mettre au diapason de tels usages numériques ! A la clé, l’enjeu est de taille : supprimer le tout magnétique en virtualisant les titres de transports physiques, et permettre leur gestion en un clic –même en mobilité - via un support intelligent. C’est pour répondre à un tel objectif que nous nous sommes appuyés sur l’expertise de l’UGAP qui dispose d’une solution packagée portée par trois sociétés innovantes – Wizway Solutions, Gemalto et Dejamobile -, chacune apportant sa brique spécifique dans ce projet complexe.

-Concrètement, comment s’est déroulé un tel accompagnement ?

Au regard du caractère stratégique d’un tel projet – et du fort investissement financier qu’il suppose – l’accompagnement de l’UGAP s’est inscrit sur le long terme. Et pour cause : nous collaborons ensemble depuis déjà un an et demi. L’appui de la centrale d’achat s’est alors avéré essentiel, ne serait-ce que pour gagner en temps et en réactivité en étant dispensé du travail amont et chronophage de lancement d’appels d’offres, d’analyse des réponses, etc. L’UGAP a vraiment été présente en faisant notamment évoluer le cas échéant, son marché pour proposer les ajustements fonctionnels et juridiques nécessaires qui ponctuent bien souvent de tels projets d’envergure.

Ramey

-Quand est-ce que l’application sera opérationnelle ?

Nous prévoyons un lancement officiel pour l’été 2019, une fois que sera achevé le développement de l’ensemble des briques applicatives. Pour l’heure, en partenariat avec la RATP et la SNCF, Ile-de-France Mobilités a lancé, durant l’été 2018, une application « éphémère » nommée Navigo LAB. Elle permet d’acheter et de valider des carnets de tickets t+ et, depuis peu, les forfaits Navigo mois ou semaine. De quoi nous permettre d’évaluer l’appétence de ce service, son utilisation, le parcours clients sur le réseau, le ressenti de ces derniers…A l’horizon de l’été 2019, la dématérialisation des titres de transport sera alors disponible grâce à notre application d’informations voyageurs déjà existante « ViaNavigo », via laquelle une brique achat va être intégrée. Exit les longues files d’attentes aux guichets : munis de leur smartphone NFC, les utilisateurs pourront ainsi - n’importe où - acheter leur ticket ou recharger leur pass en un clic. Pour l’heure, seuls les téléphones Android – avec comme opérateur Orange ou Sosh – seront compatibles, même si nous comptons élargir à terme un tel périmètre, tout comme celui des gammes tarifaires accessibles (Roissy Bus, Orly Bus…).

Articles associés

L'UGAP adhère au code déontologique de la Fevad et au système de Médiation du e-commerce.